Âne bourbonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Âne bourbonnais
Présentation d'ânes bourbonnais au Salon international de l'agriculture 2010 à Paris.
Présentation d'ânes bourbonnais au Salon international de l'agriculture 2010 à Paris.
Région d’origine
Région Auvergne, Drapeau de la France France
Caractéristiques
Taille entre 1,18 m et 1,35 m
Robe brun clair à bai chocolat
Oreilles longues et droites attachées haut
Autre
Utilisation bâté ou attelé

L'âne bourbonnais est une race d'ânes originaire du département français de l'Allier. C'est un âne de petite taille qui présente une robe baie ou bai foncé avec une bande cruciale, dite croix de « Saint-André ». Cette race, utilisée autrefois pour le transport des légumes, du charbon ou du lait ainsi que pour la halage, a de nos jours trouvé une place dans les loisirs et le tourisme. La race a été reconnue par le ministère français de l'Agriculture en octobre 2002. L'Association de l'âne bourbonnais est l'association de la race gérant le stud-book et assurant sa promotion.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence d'ânes dans la région du Bourbonnais est avérée dès le XIIe siècle où une frise de l'église de Saint-Julien dans le village de Meillers montre un âne jouant de la harpe. Compagnon du métayer au XIXe siècle, l'âne bourbonnais est utilisé pour le travail de la terre et pour les déplacements. Mais il sert aussi bien d'autres professions qui l'utilisent pour le transport des légumes, du charbon ou du lait. Sa place dans le tourisme local est aussi très forte puisque, dès le début du XXe siècle, des carrioles promenaient les touristes et les curistes à Vichy[1]. Il est également employé pour haler les péniches[2].

Description[modifier | modifier le code]

Tête d'un âne bourbonnais au Salon international de l'agriculture à Paris en 2013.

C’est un âne qui mesure entre 1,25 m à 1,35 m au garrot pour les mâles et 1,18 m à 1,28 m pour les femelles[3]. Sa tête se présente avec un chanfrein rectiligne, les arcades saillantes, le contour des yeux clair et les paupières soulignées. Le front est droit et le bout du nez est gris clair. Le liseré roux est apprécié. Ses oreilles sont longues et droites attachées haut. Le dos est rectiligne et musculeux. La croupe est ronde et bien remplie. Les membres sont solides et osseux et les articulations sont bien marquées. L’avant-bras est fourni et le canon est court, avec ou sans zébrure. Le sabot est large et le talon est marqué. Le ventre est gris à gris clair. Son encolure est forte, implantée à mi-corps et bien dirigée. Sa robe est brune à bai brun, la nuance chocolat est appréciée. Il possède une bande cruciale sur le dos dite « croix de Saint-André »[4].

Utilisations[modifier | modifier le code]

L'âne bourbonnais est aujourd'hui un animal de compagnie ainsi que de loisir. Il est utilisé attelé ou bâté pour des promenades en carriole ou pour des randonnées[4].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Logo de l'Association française de l’âne bourbonnais.

L'Association de l'âne bourbonnais a été créée le 27 février 1994 dans le but d'aboutir à un stud-book d'après les documents répertoriés sur le sujet et surtout de faire officialiser la race auprès des Haras nationaux. Ceci est chose faite depuis le 25 octobre 2002. L'association a pour objectifs de promouvoir l'âne bourbonnais, assurer le suivi génétique, proposer appui et services aux éleveurs et leur proposer un programme d’élevage[5].

En 2014, l'effectif national de la race s'élève à 200 individus. L'élevage d'ânes bourbonnais est particulièrement concentré dans le département de l'Allier. On dénombre 8 éleveurs d'ânes bourbonnais en activité en France en 2013. Cette même année, on recense seulement 9 naissances d'ânes bourbonnais. On compte également 7 baudets en activité et 20 ânesses saillies[4].

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Nombre de naissances en France[4] 15 14 12 15 17 8 10 9

Foire aux ânes[modifier | modifier le code]

Une foire aux ânes a lieu chaque année, le dernier dimanche d'août, en Bourbonnais, à Braize, près de la forêt de Tronçais[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'historique de l'âne bourbonnais » (consulté le 4 août 2010)
  2. Farissier 2007, p. 66-67
  3. Siméon 2008, p. 97
  4. a b c et d « L'âne Bourbonnais », sur Haras nationaux (consulté le 31 mars 2016)
  5. « Présentation de l'Association de l'âne bourbonnais » (consulté le 4 août 2010)
  6. Bataille 2008, p. 246

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Farissier, « L'âne bourbonnais », dans L'âne, Editions Artemis, , 118 p. (ISBN 9782844166425, lire en ligne), p. 66-67
  • Victor Siméon, « L'âne bourbonnais », dans Anes & Mulets - Découverte et techniques d'entretien et de dressage, De Vecchi, , 192 p. (ISBN 9782732892801), p. 96-99
  • Lætitia Bataille, « Âne bourbonnais », dans Races équines de France, France Agricole Éditions, , 286 p. (ISBN 9782855571546, lire en ligne), p. 243-246