À pied, à cheval et en spoutnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
A pied, à cheval et en Spoutnik
Réalisation Jean Dréville
Scénario Jean-Jacques Vital
Acteurs principaux
Sociétés de production Filmsonor Marceau
Regina
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie burlesque
Durée 94 minutes
Sortie 1958

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À pied, à cheval et en spoutnik est un film français en noir et blanc. Cette comédie burlesque, réalisé par Jean Dréville est sortie en 1958.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un accident d'auto rend amnésique Léon Martin. Alors que ce dernier est en convalescence à la campagne, un conteneur parachuté atterrit à son insu dans son jardin. Son chien Friquet lui apparaît peu après, sous l'œil dubitatif de Marie, sa femme de ménage, le chien ayant disparu deux ans auparavant... Ramenant Friquet à la maison, M. Martin chasse sans succès une souris blanche et son chien refuse de manger la pâtée qu'il lui propose. Il a alors la surprise, un gamin actionnant dans le jardin la sonnette de son vélo, de voir Friquet se mettre à manger et la souris venir l'accompagner sans que le chien la chasse! Qui sont ces mystérieux animaux? Ils entraîneront M. Martin et son entourage dans bien des aventures...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • À pied, à cheval et en spoutnik est une fausse suite de À pied, à cheval et en voiture. Il reprend Noël-Noël et Denise Grey dans le rôle du couple Martin. Mais l'esprit des deux films qui n'ont ni les mêmes scénaristes, ni les mêmes dialoguistes est très différent.
  • Le premier satellite artificiel, Spoutnik (« compagnon ») avait été lancé le 4 octobre 1957.
  • Les trucages sont étonnants pour un film de cette époque.
  • Misha Auer (1905-1967), de son vrai nom Misha Ounskovski, né à Saint-Pétersbourg, était un acteur américain de théâtre et de cinéma d'origine russe. Le meilleur exemple de ses compositions reste le faux-vrai (!) prince russe du film burlesque déjanté américain Hellzapoppin (de H.C. Potter en 1941). Si les 60 films (dont Monsieur Arkadin en 1955 d'Orson Welles) qu'il a tournés sont de niveaux très inégaux, son visage à la fois sympathique et inquiétant les a tous marqués.
  • Jacques Grello et Robert Rocca (dialogues), étaient des chansonniers des années 1950-1960, connus en particulier pour leurs prestations au célèbre cabaret Le caveau de la République à Paris, mais aussi pour leur émission télévisée dominicale La Boîte à sel.
  • Existe en DVD (René Chateau Vidéo)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]