À l'abordage (film, 2020)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
À l'abordage
Réalisation Guillaume Brac
Scénario Guillaume Brac
Catherine Paillé
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 95 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À l'abordage est un film français réalisé par Guillaume Brac[1], sorti en 2020.

Résumé[modifier | modifier le code]

Félix qui vit dans un quartier populaire de la région parisienne, fait la connaissance d'Alma lors d'une soirée d'été sur les bords de Seine. Cependant, Alma doit partir le lendemain en vacances avec ses parents dans leur maison de Die dans la Drôme. Imaginant pouvoir passer des vacances idylliques, Félix part rejoindre Alma dans la Drôme. Accompagné de son ami Chérif, un employé d’une supérette qui demande, sous un faux prétexte, une semaine de congé à son employeur, il emprunte deux tentes et réserve une voiture par BlaBlaCar. Le conducteur, Édouard, jeune homme assez rigide, qui s'attendait à covoiturer avec des jeunes filles est réticent à prendre en charge les deux jeunes hommes. Les relations entre le conducteur et ses passagers sont très tendues au départ puis s'améliorent progressivement.

À l'arrivée, Félix convainc même Édouard, qu'il surnomme Chaton, sobriquet donné par sa mère, de traverser le centre de Die. En manœuvrant dans les petites rues, il endommage la voiture qui appartient à sa mère. Le véhicule est immobilisé pour au moins une semaine pour réparation. Édouard est donc contraint de rester à Die au lieu de se rendre chez sa mère, comme prévu. Chérif lui propose de dormir au camping dans une de leurs tentes. Félix exigeant d'être seul, c'est Chérif qui partage sa tente avec Édouard.

Félix voulait faire la surprise de sa venue à Alma. Il lui téléphone mais celle-ci lui répond froidement, prétextant qu'elle n'aime pas les surprises. Elle lui donne cependant un rendez-vous pour le lendemain. La rencontre n'a pas le charme de celle de Paris et la jeune fille se blesse au pied dans les rochers. Elle se fait soigner à un poste de secours par Martin, surveillant de plage qui lui fait du charme devant Félix. Le lendemain, Alma donne des prétextes pour ne pas rencontrer Félix jusqu'au moment où il la voit dans une rue alors qu'elle prétendait être au lit chez elle.

De son côté, Chérif fait la connaissance d'Héléna, une jeune mère de famille dont le mari s'est absenté. Il lui garde son bébé quand elle veut un peu profiter de ses vacances. Après une soirée karaoké entre campeurs, ce sera elle qui fera les avances pour qu'ils passent une nuit ensemble.

Alma et sa sœur retrouvent Félix et Édouard pour une descente en canyoning. Après cette aventure, Alma rompt ouvertement sa relation avec Félix.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,9/5[4].

Le film reçoit une très bonne critique sur Télérama, où pour, Jérémie Couston, « La truculence et l'émotion cueillent le spectateur »[5]. Avis partagé par Marilou Duponchel dans les Inrockuptibles[6], qui y voit « un conte doté d'un sous-texte politique sur la jeunesse contemporaine et une comédie de mœurs à la fois légère et profonde. » L'Humanité considère le film comme une « comédie remarquable et d'une fraîcheur absolue », jugeant qu'il s'agit d'« une petite bulle d'air, dans le climat délétère actuel »[7].

Sortie[modifier | modifier le code]

Présenté en 2020 lors de la Berlinale (dans la section « Panorama »), le film est diffusé en 2021 sur la chaîne de télévision Arte, précédant la sortie en salle reportée du fait de la fermeture des cinémas lors de la pandémie de Covid-19[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérémie Couston, « Guillaume Brac le conquérant », Télérama, no 3723,‎ , p. 71–73 (lire en ligne)
  2. Nicolas Mouchel, « Chiara Mastroianni, Nicolas Bedos et Lambert Wilson primés au 34e festival du film romantique de Cabourg », sur actu.fr, (consulté le )
  3. Cécile Jaurès, « « À l’abordage », un conte d’été aux accents rhomériens sur Arte », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  4. « À l'abordage », sur Allociné (consulté le ).
  5. Jérémie Couston, « À l'abordage », Télérama, no 3723,‎ , p. 128 (lire en ligne)
  6. Marilou Duponchel, « À l'abordage : une merveille de comédie estivale sur la jeunesse », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  7. Caroline Constant, « Télévision. Des amours, des amis et des emmerdes au soleil », sur L'Humanité, (consulté le )
  8. Jacques Mandelbaum, « « À l’abordage » : Guillaume Brac, un cinéaste sur les rivages des amours de jeunesse », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]