+Laburnocytisus adamii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

+Laburnocytisus adamii
Description de cette image, également commentée ci-après
+Laburnocytisus adamii présente deux types de fleurs typiques respectivement d'un cytise et d'un genêt.
Classification selon Catalogue of Life
Règne Plantae
Embranchement Tracheophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Fabales
Famille Fabaceae
Sous-famille Faboideae
Tribu Genisteae

Genre

+Laburnocytisus
C.K.Schneid., 1907[1]

Espèce

+Laburnocytisus adamii
(Poit.) C.K.Schneid., 1907[2]

+Laburnocytisus adamii, ou cytise bicolore d'Adam, est une espèce de plantes dicotylédones de la famille légumineuse, sous-famille des Faboideae (ou Papilionaceae). On ne connait qu'un seul cultivar, 'Adamii' (officiellement désigné +Laburnocytisus 'Adamii'), issu de cette greffe. +Laburnocytisus adamii est une chimère de greffe, une curiosité horticole issue d'une greffe intergénérique entre deux espèces, un cytise, Laburnum anagyroides et un genêt, Chamaecytisus purpureus (syn. Cytisus purpureus). C'est un petit arbre qui porte des pousses typiques d'une espèce, d'autres pousses typiques de la seconde espèce et certaines pousses qui présentent un mélange particulier des deux « parents ». Ce nom binomial s'écrit comme s'il s'agissait d'une véritable espèce, mais à proprement parler, il ne s'agit pas d'une seule mais de deux espèces. Le signe plus (+) indique son origine inhabituelle. La plante peut également être décrite par la formule Laburnum anagyroides + Chamaecytisus purpureus.

Description[modifier | modifier le code]

La plupart des branches de l'arbre ressemblent à celles du cytise par leurs feuilles trifoliolées de 3 à 6 cm de long, mais présentent aussi des branches denses de type genêt, aux feuilles également à trois folioles, mais de seulement 1 cm de long et d'un vert plus foncé. La plante fleurit à la fin du printemps ou au début de l'été. Certaines branches ont de longues grappes de fleurs jaunes (de 20 à 30 cm de long), tandis que d'autres produisent des grappes denses de fleurs de genêt pourpres. Remarquablement, la plupart des branches produisent également des fleurs rose cuivré sur des grappes courtes (8 à 15 cm de long), qui sont à mi-chemin entre les deux « parents ». Les feuilles sur ces pousses sont également intermédiaires. Chez les spécimens plus âgés, la proportion de tissus du genêt et de tissus mixtes a tendance à diminuer et ceux du cytise à prédominer. L'arbre atteint une hauteur de 7 mètres (rarement 8 m) et est rustique jusque dans la zone de rusticité USDA 5 dans le nord de l'Europe. Il requiert un sol modérément fertile, humide mais bien drainé et a besoin d'une exposition ensoleillée pour bien fleurir.

Origine[modifier | modifier le code]

La plante est apparue dans la pépinière de Jean-Louis Adam près de Paris en 1825, probablement par accident[3]. Chamaecytisus purpureus est normalement une plante à croissance lente et sa greffe sur le tronc droit d'une espèce apparentée devrait permettre de créer une nouvelle forme horticole attrayante au port semi-pleureur.

En théorie, d'autres +Laburnocytisus pourraient être créés de la même manière, mais en ayant recours à d'autres « parents ».

Structure[modifier | modifier le code]

Une chimère de greffe n'est pas un véritable hybride mais un mélange de cellules, chacune portant le génotype de l'un de ses « parents ». C'est une chimère créée par greffage dans laquelle le tissu d'une plante pousse dans une enveloppe extérieure d'une seconde plante. Dans le cas de +Laburnocytisus adamii, le cytise forme le noyau, entouré par le genêt[3]. De telles plantes sont souvent appelées « hybrides de greffe », mais comme ce ne sont pas de vrais hybrides, l'usage de ce terme est déconseillé.

Autres chimères de greffe[modifier | modifier le code]

+Crataegomespilus est une chimère issue d'une greffe entre une aubépine (Crataegus) et un néflier (Mespilus) qui est apparue d'une manière similaire. Il existe deux cultivars distincts issus de cette greffe : +Crataegomespilus 'Dardarii' et +Crataegomespilus 'Jules d'Asnieres'[4].

Le citronnier Bizzaria de Florence (Citrus medica + Citrus aurantium), qui est probablement la première chimère de greffe obtenue, est issu d'une greffe entre le cédrat de Florence et le bigaradier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropicos, consulté le 25 août 2018
  2. The Plant List, consulté le 25 août 2018
  3. a et b Hillier's Manual of Trees & Shrubs 5th Edition (1984) 164.
  4. RHS Plant Finder 2006–2007 20e édition (2006) 202.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :