Aller au contenu

« Hugonia mystax » : différence entre les versions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Contenu supprimé Contenu ajouté
Arn (discuter | contributions)
Création Hugonia mystax
(Aucune différence)

Version du 31 décembre 2023 à 12:45

Hugonia mystax est une espèce d'arbuste grimpant de la famille des Linaceae que l'on trouve principalement dans les forêts sèches de la péninsule Inde et du Sri Lanka.

Description

Il pousse parfois comme une liane sur d'autres arbres et porte des fleurs jaunes et des fruits orange à rouges pendant la saison des pluies. Les rameaux sont dépourvus de feuilles à la base et ont à la place une paire d'épines recourbées qui ressemblent à une moustache, donnant l'épithète latin « mystax ».

Épines recourbées qui donnent le nom de l'espèce

Le nom tamoul, mothira-kanni, fait référence à la ressemblance avec une bague[1]. L'espèce est commune dans les broussailles sèches et les forêts tropicales sèches à feuilles persistantes de la péninsule indienne, au sud du Maharashtra jusqu'à l'Orissa[2]. Elle fleurit selon les pluies, deux fois par an dans certaines parties de la péninsule.[3] les fleurs sont pollinisées par les abeilles "Apis". espèces.|pages=17–58|editor=Raju, A.J.S.}}</ref> Les fruits sont mangés par les oiseaux et les graines peuvent être dispersées par eux[4].

Utilisation

Les racines de la plante sont astringentes et douces-amères, et sont utilisées pour traiter les fièvres, les verminoses et les inflammations.[5]

Les feuilles sont utilisées en médecine traditionnelle et utilisées comme anti-inflammatoire[6].

Habitat

Systématique

Le nom correct complet (avec auteur) de ce taxon est Hugonia mystax L.[7].

Hugonia mystax a pour synonymes[7] :

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. (en) Gamble, J.S., Flore de la Présidence de Madras. Tome I, Londres, (lire en ligne), [ https://archive.org/details/floraofpresidenc01gambrich/page/126 126]
  2. Gavade, B. G., « Redécouverte de Hugonia mystax Linn.(Linaceae ) du Maharashtra, Inde. », Journal of the Bombay Natural History Society, vol. 106, no 1,‎ , p. 126–127 (lire en ligne)
  3. David, J. P., Murugan, B.S. et Manakadan, R., « Saisonnalité de la fructification des espèces de figues et non-figues dans une forêt tropicale sèche à feuilles persistantes de l'île de Sriharikota, dans le sud de l'Inde », Tropical Ecology, vol. 53, no 1,‎ , p. 1–13
  4. (en) D. Narasimhan, John Mathew, Kavin Paulraj, S.M. Selvarathinam et P. Dayanandan, Premier séminaire national sur l'évolution des scénarios d'écologie et de conservation des oiseaux. 12-15 novembre 1993, Bangalore, Société ornithologique de l'Inde, , « Les oiseaux frugivores et la conservation des forêts sèches à feuilles persistantes »
  5. P. K. Warrier et V. P. K. Nambiar, Plantes médicinales indiennes : un recueil de 500 espèces, réimpression, (ISBN 978-81-250-0302-1), p. 183
  6. Parthasarathy, N., Vivek, P . et Anil, K., Biodiversity of Lianas, vol. 5, Springer, coll. « Développement durable et biodiversité », , 161–178 p. (ISBN 978-3-319-14591-4, DOI 10.1007/978-3-319-14592-1_10), « La diversité des lianes et leurs services écosystémiques dans la forêt tropicale sèche à feuilles persistantes sur la côte de Coromandel en Inde. »
  7. a et b GBIF Secretariat. GBIF Backbone Taxonomy. Checklist dataset https://doi.org/10.15468/39omei accessed via GBIF.org, consulté le 31 décembre 2023