Aller au contenu

Château de Passavant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de Passavant
Présentation
Type
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte de Maine-et-Loire
voir sur la carte de Maine-et-Loire

Le château de Passavant est un château situé à Passavant-sur-Layon, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé dans le département français de Maine-et-Loire, sur la commune de Passavant-sur-Layon.

Description[modifier | modifier le code]

Ce château a une superficie de 42 hectares.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Passavant a été construit au XIe siècle par Foulques Nerra, 3e comte d’Anjou (987 à 1040) et fondateur principal de cette grande province. Il fortifia tout l’Anjou à travers 27 châteaux et fortins dont le château fort de Passavant, marche sud de sa ligne de défense. Dominant la rivière du Layon, ce site exceptionnel, d’abord reconnu pour son intérêt stratégique et militaire, a développé, à travers les âges, une vocation viticole.

Le château de Passavant fut remanié aux XIIIe, XIVe et XVe siècles puis brûlé à la Révolution.

Au début du XIXe siècle, à la fin de la révolution française, cette propriété est rachetée par la famille Jarret de Monchenin (Marquis Jarret de la Trousseliere de Trozé d’Halboeuf et Marquis de Monchenin de la Mairie) qui reconstruit la propriété. C’est aujourd’hui la famille Falloux (branche du comte de Falloux du Coudray), branche héritière de la famille Jarret de Monchenin qui possede la propriété.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Château de Passavant », notice no PA49000023, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.