Aller au contenu

Lydia Bourouiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lydia Bourouiba
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Formation
Université McGill (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Lydia Bourouiba est une physicienne canadienne d'origine algérienne. Elle est professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), où elle dirige le Fluid Dynamics of Disease Transmission Laboratory[1],[2]. Elle est également membre de la Harvard-MIT Health Sciences and Technology Faculty (en) et de l'Affiliate Faculty of Harvard Medical School[3].

Les recherches de Bourouiba portent sur la transmission des maladies via des modèles de dynamique des fluides. Elle étudie les émissions d'agents pathogènes respiratoires, des travaux qui ont des implications importantes pour la pandémie de COVID-19 et pour limiter la transmission de la maladie à coronavirus et des futures pandémies[4]. En 2021, elle est élue membre de la Société américaine de physique.

Bourouiba passe une partie de son enfance en Algérie, pendant la guerre civile algérienne. Elle vit également un temps en France.

Au cours des années 2000, Bourouiba fait des études en mathématiques et physique à l'Université McGill. Elle y fait ensuite un doctorat, lors duquel elle développe une description théorique de l'écoulement des fluides turbulents[2],[5].

Après ses études, elle rejoint le département de mathématiques du MIT[5]. C'est à ce moment qu'elle se spécialise sur l'étude des « événements expiratoires violents » tels la toux et des éternuements[5],[6]. Elle a également travaillé à Toronto au Centre for Disease Modeling où elle a modélisé la propagation de la grippe [7].

Prix et distinctions

[modifier | modifier le code]

Le Groupe Bourouiba reçoit le Prix Tse Cheuk Ng Tai de la Recherche Innovante en Sciences de la Santé en 2014[8].

Bourouiba reçoit le Smith Family Foundation Odyssey Award pour la recherche scientifique fondamentale à haut risque/haut rendement en 2018[9] et le Ole Madsen Mentoring Award en 2019[10].

En 2021, Bourouiba est élue membre de la Société américaine de physique, dans la Division de dynamique des fluides, pour ses « travaux fondamentaux visant à élucider quantitativement les mécanismes de l'impact et de la fragmentation des gouttelettes et pour avoir été le pionnier d'un nouveau domaine à l'intersection de la dynamique des fluides et de la transmission de pathogènes respiratoires et alimentaires avec des contributions claires et tangibles à la santé publique »[11].

Publications sélectionnées

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en-US) « Lydia Bourouiba », The Fluid Dynamics of Disease Transmission Laboratory - Bourouiba Group (consulté le )
  2. a et b (en) « MECHE PEOPLE: Lydia Bourouiba | MIT Department of Mechanical Engineering », meche.mit.edu (consulté le )
  3. (en-US) « Lydia Bourouiba », The Fluid Dynamics of Disease Transmission Laboratory - Bourouiba Group - People page (consulté le )
  4. (en) Ananthaswamy, « To understand airborne transmission of disease, follow the flow », Knowable Magazine,‎ (DOI 10.1146/knowable-090421-2, lire en ligne, consulté le )
  5. a b et c (en) Lok, « The snot-spattered experiments that show how far sneezes really spread », Nature News, vol. 534, no 7605,‎ , p. 24–26 (PMID 27251258, DOI 10.1038/534024a, Bibcode 2016Natur.534...24L, lire en ligne Accès libre)
  6. (en)https://www.cbc.ca/radio/quirks/snapping-science-male-pregnant-seahorse-placentas-astronauts-in-labrador-and-more-1.6263003/this-canadian-physicist-knew-years-ago-that-infections-like-covid-19-could-be-airborne-1.6263011?__vfz=medium%3Dsharebar
  7. (en-US) « Lydia Bourouiba », Institute for Medical Engineering & Science (consulté le )
  8. (en) « Bourouiba Group receives the Tse Cheuk Ng Tai Prize », CEE Awards, Massachusetts Institute of Technology Department of Civil and Environmental Engineering, (consulté le )
  9. (en) « Professor Lydia Bourouiba Receives the Smith Family Foundation Odyssey Award », CEE Awards, Massachusetts Institute of Technology Department of Civil and Environmental Engineering, (consulté le )
  10. (en) « Ole Madsen Mentoring Award (New for 2016-2017) », CEE Awards, Massachusetts Institute of Technology Department of Civil and Environmental Engineering (consulté le )
  11. (en) « APS Fellow Archive », American Physical Society (consulté le )
  12. (en) Lok, « Where sneezes go », Nature, vol. 534,‎ , p. 24-26 (lire en ligne, consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]