Château de la Motte-Husson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de la Motte-Husson
Image illustrative de l’article Château de la Motte-Husson
Le château vu de la route.
Période ou style XIXe siècle
Type Château
Début construction 1868
Fin construction 1874
Destination initiale Résidence
Propriétaire actuel Dick et Angela Strawbridge
Destination actuelle Résidence - Célébration de mariages, séminaires, hébergement touristique et autre hébergement de courte durée
Coordonnées 48° 12′ 55″ nord, 0° 40′ 08″ ouest
Pays France
Région historique Pays de la Loire
Département Mayenne
Commune Martigné-sur-Mayenne
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
(Voir situation sur carte : Mayenne)
Château de la Motte-Husson
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Motte-Husson
Site web chateaudelaMotteHusson.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Le château de la Motte-Husson est situé dans la commune de Martigné-sur-Mayenne, dans le département de la Mayenne, dans la région Pays de la Loire en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château vers 1910.

Au XIVe siècle, le fief de la Motte-Husson dépend de la paroisse de la Motte. Henri de Husson, seigneur de Montgiroux vers 1406, reçoit aveu de Jeanne « La Voyère d’ Aron » en 1394[1].

Le château est construit au XIXe siècle sur l'emplacement d'une ancienne motte castrale et château fort du XVe siècle.

D'après une description faite en 1600 lors de l'acquisition du château par la famille de Baglion de la Dufferie : « La Motte-Husson se compose d'une cuisine, cave, 4 ou 5 chambres par haut, grenier dessus, une chapelle, un portail où il y a un pont-levis, une chambre sur le dit portail, un pigeonnier sur le tout, couvert d'ardoises, au derrière une petite cour, des fossés et des douves autour des cours, un chenil auprès du portail »[2].

À la demande de Louise-Dorothée Baglion de la Dufferie[3], le château actuel fut construit entre 1868 et 1874, l'édifice flanqué de deux grandes tours à poivrière et possédant un perron à double rampe est entouré des anciennes douves carrées, avec un jardin potager, écurie, une orangerie et un parc.

Rénovation[modifier | modifier le code]

En 2015, le château fut racheté à la famille Baglion de la Dufferie par le présentateur de télévision Britannique Dick Strawbridge et son épouse Angela[4]. Une série télévisée, appelée « Rénovation XXL : Bienvenue au Château » (Escape to the Chateau en version originale) est diffusée sur la chaîne britannique Channel Four et sur Chérie 25 en France ; elle est consacrée à la rénovation et à la mise aux normes du château, en raison de la présence de mérule, d'amiante et de plomb dans le bâtiment[5].

Propriétaires successifs[modifier | modifier le code]

Ancien domaine de la Motte-Husson[modifier | modifier le code]

  • Avant 1600 - François de la Chapelle, seigneur de Poillé, la Troussière, Fléchigné, et de la Motte-Husson[2].
  • 1600 - Jacquine de la Dufferie, femme de noble Jehan Le Cornu seigneur de la Marye[2].
  • Avant 1611 - Gilles de la Dufferie (1582 ou 1584 -1639), chevalier, seigneur de la Dufferie, d'Hierré, de la Marie, de la Motte-Husson[6],[7]
  • 1667 - François de la Dufferie (1611-1678), écuyer, seigneur de la Motte-Husson[8].
  • 1678 - Jacques (1649-1696), chevalier, comte de la Motte, seigneur de la Motte-Husson, de Laigné, de Cissé[6].
  • 1696 - Jacques-Francois (1688-1728), chevalier, comte de la Motte, baron de Poçé et de Marçon, seigneur patron de l'église de Martigné, de la Motte-Husson.
  • 1728 - Jacques-Bertrand-René-Olivier de la Dufferie (1712-1752) , écuyer, baron de Poçé et de Marçon, seigneur de Martigné, de la Motte-Husson[9].
  • 1752 - Jacques-Bertrand II de la Dufferie (1751-1807), chevalier, marquis, seigneur patron-fondateur de l'église et paroisse de Martigné, de la Motte-Husson.
  • 1807 - Jacques-Bertrand-François de la Dufferie (1777-1848), marquis.

Château de la Motte-Husson depuis le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1848 - Jacques-Octave-Marie de Baglion de la Dufferie[10](1818-1888), châtelain de la Motte-Husson en Martigné[11], épouse en 1848 Louise-Dorothée de Longueval D'Haraucourt (1826-1902).
  • 1899 - M. et Mme J. de Baglion de la Dufferie[12].
  • 1932 - Louis-Ernest-Jules de Baglion de la Dufferie (1854-1941) [13].
  • 1954 - Guy de Baglion de la Dufferie.
  • 1999 - Famille de Baglion de la Dufferie.
  • 2015 - Dick et Angela Strawbridge.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrimoine - Le château de la Motte-Husson », sur martigne.com
  2. a b et c Société historique et archéologique du Maine, Revue historique et archéologique du Maine, G. Fleury & A. Dangin (Mamers), (lire en ligne), p. 321-322.
  3. Armorial général de l'Anjou. Fascicule 12 / par M. Joseph Denais, Germain et G. Grassin (Angers), 1879-1884 (lire en ligne), p. 421
  4. Anne-Laure Retailleau, « Angel et Dick ont racheté le château de la Motte à Martigné », Le Courrier de la Mayenne,‎ (lire en ligne)
  5. « Pas d'enchère pour le château de la Motte », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Maison de Baglion - généalogie », sur baglion.com
  7. M. Le Paige, Dictionnaire Topographique, Historique Généalogique Et ...de la province du Maine, Volume 2 (lire en ligne), p. 291, 292
  8. Gustave Chaix d'Est-Ange (1863-1923), Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. II. Aub-Bar, impr. de C. Hérissey (Évreux), 1903-1929 (lire en ligne), p. 197, 198
  9. Grosse-Duperon, Albert (1838-1924), Le duché de Mayenne : aveu du 11 avril 1669, Impr. de Poirier frères (Mayenne), (lire en ligne), p. 82
  10. Mouësan de La Villirouët, Victoire de Lambilly, Comtesse, Une femme avocat, épisodes de la Révolution à Lamballe et à Paris : mémoires de la comtesse de La Villirouët, J. Poisson (Paris), (lire en ligne), p. 280
  11. a et b « Base Léonore - état-civil, naissance du fils, Charles Joseph Robert de Baglion de la Dufferie. », sur culture.gouv.fr
  12. Annuaire des châteaux et des départements : 40.000 noms & adresses de l'aristocratie, du high life, de la colonie étrangère, du monde politique, de la magistrature, de l'armée, du clergé, des sciences, lettres et beaux-arts, de tous les propriétaires des châteaux de France, etc. etc., avec notices descriptives, anecdotiques & illustrations, A. La Fare (Paris), (lire en ligne), p. 1135
  13. Annuaire des châteaux et des départements : 40.000 noms & adresses de l'aristocratie, du high life, de la colonie étrangère, du monde politique, de la magistrature, de l'armée, du clergé, des sciences, lettres et beaux-arts, de tous les propriétaires des châteaux de France, etc. etc., avec notices descriptives, anecdotiques & illustrations, A. La Fare (Paris), (lire en ligne), p. 72