Rebecca Hall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rebecca Hall

Description de cette image, également commentée ci-après

Rebecca Hall à la première du film La Beauté du geste, à la Berlinale, 16 février 2010

Nom de naissance Rebecca Maria Hall
Naissance 19 mai 1982 (32 ans)
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Films notables Le Prestige
Vicky Cristina Barcelona
Frost/Nixon
The Town
Iron Man 3

Rebecca Hall est une actrice britannique, née le 19 mai 1982 à Londres. En 2003, elle gagne le Charleson award pour son rôle au théâtre dans Mrs Warren's Profession[1]. En 2006, elle démarre une carrière au cinéma avec Starter for 10 et Le Prestige.

Mais c'est en 2008 que sa carrière est lancée avec Vicky Cristina Barcelona, de Woody Allen, qui lui vaut d'obtenir la reconnaissance, ainsi qu'une nomination aux Golden Globes.

Depuis, elle enchaîne des films tels que Frost/Nixon, La Beauté du geste et The Town.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Londres, Rebecca Hall est la fille du réalisateur Peter Hall et de la chanteuse d'opéra d'origine américaine Maria Ewing, qui divorcent lorsqu'elle a cinq ans[2]. Elle a des origines néerlandaises, écossaises, afro-américaines et sioux par sa mère[3],[4],[5]. Elle a également un demi-frère, Edward, metteur en scène de pièces de théâtres, et quatre autres demi-frères[2].

Nageant rapidement dans le milieu artistique, elle entre dans la Roedean School, où elle devient une head girl, qui représente l'école lors d'événements et est capable de prononcer des discours publics[2]. Elle étudie également à l'université de Cambridge pendant deux années, avant d'abandonner en 2002[2],[6]. Lors de son séjour là-bas, elle apparaît dans des pièces de théâtre et met en place une compagnie théâtrale[7].

Elle apparaît également dans des stages de théâtre étudiant aux côtés de Dan Stevens, avec lequel elle jouera dans Comme il vous plaira. Elle entame, entre 2003 et 2004, une relation avec Freddie Stevenson, un de ses partenaires de Comme il vous plaira[8].

Carrière[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Après avoir tourné deux séries télévisées et un téléfilm entre 1992 et 1993, Rebecca Hall débute réellement sa carrière professionnelle en 2002 au théâtre dans le rôle de Vivie dans la production de son père Mrs Warren's Profession au Strand Theatre de Londres. Sa performance est remarquée, qualifiée de « remarquable[9]» et de « parfaite[10] » et lui permet de remporter le Charleson Award[11].

En 2003, lorsque son père fête ses cinquante ans comme metteur en scène en dirigeant cinq pièces au Theatre Royal, à Bath, elle joue dans deux de ses cinq pièces jouées par la Peter Hall Company : Comme il vous plaira, dans le rôle de Rosalind[12] , qui lui vaut une seconde nomination au Charleson Award[13] et tient le rôle-titre dans The Fight For Barbara[14].

En 2004, elle participe à quatre autres pièces de théâtre avec la Peter Hall Company, puis reprend son rôle de Rosalind dans Comme il vous plaira pour des représentations au Royaume-Uni et aux États-Unis.

En 2008-2009, elle apparaît dans les pièces Le Conte d'hiver et La Cerisaie, pièces jouées en Allemagne, en Grèce, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Espagne et aux États-Unis[15], suivi de deux ans plus tard dans La Nuit des rois, production dirigée par son père et jouée au Royal National Theatre[16]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2006, elle débute une carrière au cinéma dans l'adaptation du roman de David Nicholls Starter for Ten. Elle enchaîne dans le film de Christopher Nolan Le Prestige, où elle obtient un premier rôle important. Ce n'est qu'en 2008 qu'elle se fait véritablement connaître du grand public grâce au film Vicky Cristina Barcelona, de Woody Allen, dans lequel elle joue l'un des deux rôles titres, celui d'une touriste américaine troublée par un peintre espagnol (Javier Bardem)[17]. Sa performance est saluée par les critiques[17] et lui vaut d'être nommée au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie

La même année, on peut la voir dans le film de Ron Howard Frost/Nixon où elle joue le rôle de la petite amie de David Frost.

En 2010, elle est à l'affiche de deux films : la comédie dramatique La Beauté du geste, au côté de Catherine Keener, Oliver Platt et Amanda Peet, suivi du thriller The Town, dans lequel elle incarne une directrice de banque traumatisée par un braquage et qui tombe sous le charme d'un homme (incarné par Ben Affleck), sans savoir qu'il est l'un des braqueurs.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Élisabeth Ventura est la voix française régulière de Rebecca Hall.

Au Québec, l'actrice n'a pas de voix régulière. Toutefois, Pascale Montreuil l'a doublé à 3 reprises.

En France[modifier | modifier le code]

et aussi :

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : La liste indique les titres québécois.
et aussi :

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lathan, P. "Another Hall Hits the Heights" The British Theatre Guide, April 20, 2003, retrieved November 9, 2006.
  2. a, b, c et d Simon Hattenstone, « Who, me? Why everyone is talking about Rebecca Hall », The Guardian, London,‎ 12 June 2010 (lire en ligne)
  3. (en) Barbara Isenberg, « MUSIC No-Risk Opera? Not Even Close Maria Ewing, one of the most celebrated sopranos in opera, leaps again into the role of Tosca, keeping alive her streak of acclaimed performances while remaining true to herself », Los Angeles Times,‎ 8 November 1992 (lire en ligne)
  4. (en) Joseph McLellan, « Extra-Sensuous Perception;Soprano Maria Ewing, a Steamy `Salome' », The Washington Post,‎ 15 novembre 1990 (lire en ligne)
  5. (en) Robert C. Marsh, « Growth of Maria Ewing continues with `Salome' // Role of princess proves crowning achievement », Chicago Sun-Times,‎ 18 déc. 1988 (lire en ligne)
  6. (en) Jim Farber, « For Rebecca Hall, it's all in the family business », The San Diego Union-Tribune,‎ 20 February 2005 (lire en ligne)
  7. (en) « The Prestige production notes » [PDF] (consulté le 9 November 2006)
  8. (en) Charlotte Cripps, « Rebecca Hall: My art belongs to Daddy », The Independent,‎ 15 July 2004 (consulté le 4 June 2011)
  9. Billington, M. "Mrs Warren's Profession", Guardian Unlimited: Arts, 11 October 2002, retrieved 9 November 2006.
  10. Loveridge, L. "Mrs Warren's Profession: A CurtainUp London Review", CurtainUp, ~11 October 2002, retrieved 9 November 2006.
  11. (en) Terri Paddock, « Rebecca Hall & Tempest Two Win Charleson Awards », whatsonstage.com,‎ 14 April 2003 (consulté le 4 June 2011)
  12. (en) Ben Brantley, « THEATER REVIEW; Actress Finds Shadows In Shakespearean Spunk », The New York Times,‎ 15 December 2003 (consulté le 4 June 2011)
  13. (en) Terri Paddock, « Dillon Wins Ian Charleson Award for Master Builder », whatsonstage.com,‎ 29 March 2004 (consulté le 4 June 2011)
  14. (en) Charles Spencer, « Long-lost - but no masterpiece », The Telegraph,‎ 10 July 2003 (consulté le 4 June 2011)
  15. Bridge project info at BAM
  16. (en) David Benedict, « Twelfth Night », Variety, New York,‎ 23 January 2011 (lire en ligne)
  17. a et b (en) Benjamin Nugent, « Rated 'R' for Rebecca », gq,‎ 30 April 2010 (lire en ligne)
  18. a, b et c « Comédiennes ayant doublé Rebecca Hall en France », sur AlloDoublage (consulté le 17 avril 2014 (m-à-j le 6 mai 2014))
  19. a, b et c « Comédiennes ayant doublé Rebecca Hall en France », sur RS Doublage (consulté le 18 juillet 2011 (m-à-j le 6 mai 2014))
  20. « Fiche du doublage français du film Lady Vegas : Les Mémoires d'une joueuse », sur AlterEgo75.fr (consulté le 15 octobre 2013)
  21. « Fiche du doublage français de la mini-série Parade's End », sur Doublage Séries Database (consulté le 17 avril 2014)
  22. a, b et c « Comédiennes ayant doublés Rebecca Hall au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 16 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :