Valerie Adams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vili.
Valerie Adams Portail athlétisme
Valerie Vili Berlin 2009.JPG
Valerie Vili lors des Championnats du monde 2009.
Informations
Disciplines Lancer du poids
Nationalité Drapeau : Nouvelle-Zélande Néo-zélandaise
Naissance 6 octobre 1984 (30 ans)
Lieu Rotorua, Nouvelle-Zélande
Taille 1,96 m
Poids 122 kg
Entraîneur Jean-Pierre Egger
Records
Actuelle détentrice du record d'Océanie du lancer du poids (21,24 m)
Distinctions
Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2014
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 2012
Palmarès
Jeux olympiques 2 0 0
Championnats du monde 4 1 0
Championnats du monde en salle 3 1 0
Jeux du Commonwealth 3 1 0

Valerie Kasanita Adams divorcée Vili (née le 6 octobre 1984 à Rotorua) est une athlète néo-zélandaise spécialiste du lancer du poids, double championne olympique et quadruple championne du monde entre 2007 et 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Valerie Vili est mariée à Bertrand Vili, un lanceur de disque de Nouvelle-Calédonie mais divorce de lui en 2010. Son père est Anglais[1] et sa mère des Tonga (Lilika Ngauamo[2]). Elle est issue d'une fratrie de 18 enfants, comptant notamment le basketteur Steven Adams. Elle est membre de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Débutant l'athlétisme à l'âge de quatorze ans, Valerie Adams remporte les championnats scolaires régionaux de Nouvelle-Zélande en améliorant le record de la compétition datant de près de vingt ans[3]. Dès l'année suivante, en 1999, elle termine dixième des Championnats du monde jeunesse de Bydgoszcz avec un jet à 12,82 m[3]. Elle participe aux Jeux olympiques de Sydney, en 2000, mais apprend le décès de sa mère après le défilé de la cérémonie d'ouverture[3]. Elle devient championne du monde cadet en 2001 (16,87 m), puis championne du monde junior en 2002 en établissant un nouveau record d'Océanie junior (17,73 m). Elle obtient sa première médaille internationale en catégorie sénior lors des Jeux du Commonwealth de Manchester où elle termine deuxième du concours derrière la Nigériane Vivian Chukwuemeka.

Aux Jeux olympiques d'été de 2004, âgée de 19 ans, elle terminait huitième, quelques semaines après avoir été opérée pour une appendicectomie.

L'année suivante, elle se faisait une place dans l'élite mondiale, remportant une surprenante médaille de bronze aux championnats du monde d'Helsinki. Aux jeux du Commonwealth de 2006, elle battait le record des jeux avec un lancer à 19,66 m et repartait avec le titre.

En 2007, aux Championnats du monde d'Osaka, Vili remporte la médaille d'or grâce à son dernier essai. Elle remporte en suite la finale des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin avec un jet de 20,56 m, améliorant son précédent record d'Océanie de 2 cm.

En 2009, l'athlète néo-zélandaise améliore de nouveau son propre record d'Océanie en lançant le poids à 20,69 m à Rio de Janeiro. Favorite des Championnats du monde de Berlin, elle remporte son deuxième titre consécutif en réalisant 20,44 m en finale, devançant l'Allemande Nadine Kleinert et la Chinoise Gong Lijiao. Le 13 septembre 2009 durant la Finale mondiale de l'athlétisme à Thessalonique, elle bat son record personnel en lançant pour la première fois à plus de 21 mètres, à 21,07 m, précisément.

Lors des Mondiaux de Daegu en 2011, elle conserve son titre avec un jet de 21,24 m, établissant au passage un nouveau record des championnats et la meilleure performance personnelle de sa carrière[4]. Avec cette troisième couronne mondiale, Valerie Adams rejoint l'Allemande Astrid Kumbernuss au palmarès des lanceuses de poids les plus titrées au niveau mondial. Elle remporte peu après le meeting de Zurich et termine en tête du classement général de la Ligue de diamant 2011 avec 24 points, après avoir notamment remporté quatre autres victoires à Oslo, Paris, Stockholm et Londres[5].

En 2012 lors des Jeux olympiques de Londres, elle finit 2e de la finale avec un jet à 20,70 m. Le 13 août 2012, la Biélorusse Nadzeya Astapchuk, alors médaille d'or, est déchue de son titre à la suite d'un contrôle anti-dopage échoué, faisant de Valerie Adams la championne olympique de la discipline[6].

Après 11 ans avec Kirsten Hellier, elle s'entraîne depuis fin 2010 avec Jean-Pierre Egger, un ancien champion du lancer du poids suisse natif de La Coudre (Neuchâtel) qui a entrainé Werner Günthör, trois fois champion du monde de la discipline en 1987, 1991 et 1993 et vit à Macolin (canton de Berne)[7].

En août 2013, lors des championnats du monde de Moscou, Valerie Adams décroche une nouvelle médaille d'or et devient à cette occasion la première athlète à remporter quatre fois consécutivement un titre mondial dans une épreuve individuelle[8]. Elle prend la tête du concours dès sa première tentative avec la marque de 20,41 m, avant de réaliser son meilleur lancer du concours à son troisième essai avec 20,88 m. Elle devance sur le podium l'Allemande Christina Schwanitz (20,41 m) et la Chinoise Gong Lijiao (19,95 m).

Lors des championnat du monde en salle à Sopot, elle conserve son titre obtenue à Istanbul du lancer du poids avec un lancer à 20,67 mètres.

Elle reçoit le trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2014[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Valerie Adams après sa victoire aux Championnats du monde en salle 2012
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
1999 Championnats du monde jeunesse Bydgoszcz 10e 12,82 m
2001 Championnats du monde jeunesse Debrecen 1re 16,87 m
2002 Jeux du Commonwealth Manchester 2e 17,45 m
Championnats du monde junior Kingston 1re 17,73 m
Coupe du monde des nations Madrid 6e 18,40 m
2003 Championnats du monde Paris 5e 18,65 m
2004 Jeux olympiques Athènes 8e 18,56 m
2005 Championnats du monde Helsinki 2e[10] 19,62 m
Finale mondiale de l'athlétisme Monaco 2e 19,55 m
2006 Jeux du Commonwealth Melbourne 1re 19,66 m
Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 2e 19,64 m
Coupe du monde des nations Athènes 1re 19,87 m
2007 Championnats du monde Osaka 1re 20,54 m
Finale mondiale de l'athlétisme Stuttgart 2e 20,40 m
2008 Championnats du monde en salle Valence 1re 20,19 m
Jeux olympiques Pékin 1re 20,56 m
2009 Championnats du monde Berlin 1re 20,44 m
Finale mondiale de l'athlétisme Thessalonique 1re 21,07 m
2010 Championnats du monde en salle Doha 2e 20,49 m
Ligue de diamant 2e détails
Coupe continentale Split 1re 20,86 m
Jeux du Commonwealth New Delhi 1re 20,47 m
2011 Championnats du monde Daegu 1re 21,24 m
Ligue de diamant 1re détails
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1re 20,54 m
Jeux olympiques Londres 1re 20,70 m
2013 Championnats du monde Moscou 1re 20,88 m
Ligue de diamant 1re détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 1re 20,67 m
Jeux du Commonwealth Glasgow 1re 19,88 m
Ligue de diamant 1re détails

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
Lancer du poids 21,24 m Daegu 29 août 2011
Lancer du poids (salle) 20,98 m Zurich 28 août 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pressure-free, Vili delivers second World title », sur berlin.iaaf.org,‎ 16 août 2009 (consulté le 27 août 2009)
  2. (en) « "Valerie Vili speaks out" . New Idea. Hospice New Zealand. » (consulté le 17 août 2009)
  3. a, b et c (en) Focus on athlete : Valerie Adams, iaaf.org, 10 août 2010
  4. « Poids : la Néo-Zélandaise Valerie Adams conserve son titre », sur opl.fr, 29 août 2011.
  5. (fr) « Diamond League-Zurich : Adams s'adjuge le poids », sur ouest-france.fr (consulté le 8 septembre 2011)
  6. (fr) « Ostapchuk, or retiré », sur l'Equipe (consulté le 13 août 2012)
  7. « Mondiaux de Daegu : Valerie Adams fait l'éloge de J.-P. Egger », archives.24heures.ch, 19 août 2011.
  8. (en) Phil Minshull, « Report: Women's Shot Put final – Moscow 2013 », sur Phil Minshull,‎ 12 août 2013
  9. (en) « Lavillenie and Adams are crowned 2014 World Athletes of the Year », sur iaaf.org,‎ 21 novembre 2014
  10. (en) IAAF, « Revision of results following sanctions of Tsikhan and Ostapchuk », sur iaaf.org,‎ 27 avril 2014

Source[modifier | modifier le code]