Zyrian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Zyrianovsk)
Aller à : navigation, rechercher
Zyrian
kazakh : Зырян, russe : Зыряновск
Blason de Zyrian
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Province (oblys) Kazakhstan-Oriental
District Zyrian
Démographie
Population 39 977 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 49° 44′ 19″ N 84° 16′ 19″ E / 49.73861, 84.2719449° 44′ 19″ Nord 84° 16′ 19″ Est / 49.73861, 84.27194  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kazakhstan

Voir sur la carte Kazakhstan administrative
City locator 14.svg
Zyrian

Zyrian (en kazakh : Зырян) ou Zyrianovsk (en russe : Зыряновск) est une localité de l’oblys du Kazakhstan-Oriental au Kazakhstan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa création date de 1791, et la localité obtient le statut de ville en 1941. Elle doit son nom à la découverte, en 1791, par G. G. Zyrianov de gisements de métaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zyrian est le chef-lieu du district de Zyrian.
Zyrianovsk est située dans l’Altaï de minerai, sur les rives de la Berezovka, un affluent gauche de la Boukhtarma.

Transports[modifier | modifier le code]

Elle est reliée à Öskemen par 183 km de voie ferrée. Elle communique avec Rakhmanovskie Kluchi et Bolshenarymskoe par des tronçons d’autoroute.

Démographie[modifier | modifier le code]

Zyrianovsk a vu sa population décroitre de 1999 à 2009, passant de 43 894 à 39 320 habitants. Elle s’est ensuite stabilisée, montrant un total de 39 977 habitants en 2013.
La population est constituée principalement de Russes (78 %), de Kazakhs (16 %), de Tatars (2 %), d’Allemands (1 %), d’Ukrainiens (1%) et de quelques Biélorusses (0,2 %).

Depuis 1959, la population a évolué comme suit:

Année Population
1959[1]
Population
1970[2]
Population
1979[3]
Population
1989[4],[5]
Population
1999[6]
Population
2009[6]
Population
2012[7]
Population 54 119 56 206 51 132 52 838 43 894 39 320 38 096

Économie[modifier | modifier le code]

La commune doit sa création à la découverte de minéraux, en 1791 par G. G. Zyrianov. Un combinat d’exploitation du plomb (division Kazzinc), constitué de deux mines (Maleevsky et Grekhovsky), d’une fonderie et de départements administratifs.

Éducation[modifier | modifier le code]

La localité rassemble l’université technique de l’oblys, des centres de formation médicale, agricole ou technique. On y compte 8 écoles, 3 bibliothèques publiques, un palais de la culture et des équipements sportifs.

Personnalités liées à la localité[modifier | modifier le code]

  • Maraz Orazkimovitch Assanov, né en 1951 à Zyrianovsk, est un topologue soviétique.
  • Alexander Rosenbaum, né en 1951 à Saint-Pétersbourg, auteur et musicien russe engagé, a grandi à Zyrianovsk.
  • Alfred Koch, né en 1961 à Zyrianovsk est un écrivain russe, mathématicien et économiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) demoscope.ru, « Vsesojuznaja perepis naselenija 1959 g. (krome RSFSR) », Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le 19 avril 2013)
  2. (ru) demoscope.ru, « Vsesojuznaja perepis naselenija 1970 g. (krome RSFSR) », Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le 19 avril 2013)
  3. (ru) demoscope.ru, « Vsesojuznaja perepis naselenija 1979 g. (krome RSFSR) », Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le 19 avril 2013)
  4. (ru) « Protsessy urbanizantsii v Kazahstane v postsovetski period i ih demografitšeskaja sosravljuštšaja », demoscope.ru (consulté le 17 avril 2013)
  5. (ru) demoscope.ru, « Vsesojuznaja perepis naselenija 1989 g. Gorodskoi. », Демоскоп Weekly, demoscope.ru (consulté le 19 avril 2013)
  6. a et b (ru) « Portret goroda. Itogi Natsionalnoi perepisi naselenija Respubliki Kazahstan 2009 goda. », Astana, Agenstvo Respubliki Kazahstan po statistike, www.stat.gov.kz,‎ 2011 (consulté le 17 avril 2013)
  7. (kk) « ҚАЗАҚСТАННЫҢ ДЕМОГРАФИЯЛЫҚ ЖЫЛНАМАЛЫҒЫ - ДЕМОГРАФИЧЕСКИЙ ЕЖЕГОДНИК КАЗАХСТАНА », Қазақстан Республикасы Статистика агенттігі, www.stat.gov.kz,‎ 2012 (consulté le 15 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]