Zygmunt Berling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Berling v. 1944

Zygmunt Berling (27 avril 1896 – 11 juillet 1980) est un général (général de brigade) et homme politique polonais.

De 1937 à 1939, il est à la tête du 4e Régiment.

En disponibilité en 1939, il est arrêté par le NKVD. Il part en captivité pour l'Union Soviétique jusqu'aux accords Sikorski-Maïski (août 1941) prévoyant la création d'une armée polonaise en URSS (la future Armée Anders).

Lieutenant-colonel dans l'Armée Anders, il est chef d'état-major de la 5e Division d'infanterie polonaise. Dans des conditions que le général Władysław Anders qualifie de "désertion"[1], il quitte l'armée polonaise et se met à la disposition des Soviétiques.

Il commanda les unités polonaises de l'armée soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1943, il est mis à la tête de la Division Tadeusz Kościuszko de l'Armée populaire polonaise. De 1943 à 1944, il commande le premier corps de l'Armée populaire polonaise. Fin 1944, il commande la 1e armée polonaise, puis il est nommé Commandant en chef adjoint de l'Armée populaire polonaise.

De 1945 à 1947, il est à l'Ecole militaire de l'État-major de l'Union Soviétique. Il en prend le commandement fin 1947, poste qu'il occupera jusqu'en 1953.


Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Wladyslaw Anders, Mémoires, 1939-1946, La Jeune Parque, Paris 1948, p. 198

(en) http://www.generals.dk/general/Berling/Zygmunt/Poland.html Copyright © Steen Ammentorp since 2000



Lien externe[modifier | modifier le code]