Zongmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guifeng Zongmi (圭峰宗密) (780 - 841), (Wade-Giles : Kuei-feng Tsung-mi; japonais : Keiho Shumitsu) est un moine bouddhiste érudit de la dynastie des Tang, le cinquième patriarche de l'école Huayan (chinois : 华严; pinyin : Huáyán; japonais : Kegon; Sanscrit : Avatamsaka) et aussi patriarche de l'école Heze (WG : Ho-tse) du Chan du Sud.

Ayant écrit un certain nombre d'essais extrêmement importants sur la situation contemporaine du bouddhisme en Chine, il était une des figures les plus importantes dans l'histoire du bouddhisme de l'Asie de l'Est en termes de fournir aux savants modernes une analyse claire du développement de Chan (Zen) et de Huayan et une description générale du climat intellectuel et religieux de ses temps.

Savant méticuleux, Zongmi a écrit de vastes analyses critiques et de nombreuses exégèses scripturales tant sur les diverses tendances du Chan que sur les sectes scolastiques de la période. Profondément affecté par les théories de l'école Huayan, il était célèbre de son travail dans le secteur de la classification doctrinale: la tentative de représenter les disparités apparentes dans les doctrines du bouddhisme en les catégorisant selon leurs buts spécifiques. Zongmi, comme beaucoup de moines coréens postérieurs sur qui il a étendu son influence, a été profondément intéressé par les aspects tant pratiques que doctrinaux du bouddhisme et a été particulièrement préoccupé par la conciliation des points de vues, sans exclusive en faveur d'un courant ou de l'autre.