Zone d'activité (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Zone d'activité)
Aller à : navigation, rechercher

Une zone d’activité est, en France, un site réservé à l’implantation d’entreprises dans un périmètre donné. Ces zones sont définies, aménagées et gérées par la collectivité territoriale à laquelle appartient le territoire d’implantation. Elles réunissent autour d’un même objectif de croissance et dans une logique de partenariat les pouvoirs publics, les collectivités et les entreprises. Placées en général sous le régime juridique du permis d'aménager ou d'une Zone d'Aménagement Concerté (ZAC), elles sont généralement localisées en périphérie des grands centres en raison de la proximité des infrastructures de transport, garantes de leur rayonnement régional, national voire international et d’un bassin de main d’œuvre et de services.

Description[modifier | modifier le code]

Engendrée par la mutation économique des années 1960, cette notion de zones d’activité est, alors, une approche novatrice de la répartition des compétences visant à établir un meilleur équilibre des richesses.

On compte ainsi entre 24 000 et 32 000 zones représentant une surface globalisée d’environ 500 000 hectares sur l’ensemble du territoire national[1]. Les éléments clés de leur réussite s’articulent autour de leur capacité à accroitre l’attractivité de leur territoire pour les acteurs économiques (développement exogène) extérieurs et à soutenir les efforts des entreprises proches (desserrement local).

Elles couvrent un certain de nombre de domaines qui ont pris un poids déterminant dans l’économie et se déclinent en une dizaine de catégories :

  • les zones artisanales (ZA),
  • les zones commerciales,
  • les zones industrielles (ZI),
  • les zones logistiques (stockage et distribution des produits),
  • les zones d’activités de services,
  • les zones mixtes (activités industrielles, entreprises logistiques, activités technologiques, commerce…),
  • les zones portuaires et aéroportuaires,
  • les zones d’activités technologiques,
  • les zones spécialisées (activités industrielles spécifiques),
  • les technopoles où se concentrent entreprises, centres de recherche, et universités.

Leur taille est variable : de quelques milliers de m² (zones artisanales) à quelques milliers d’hectares (zone industrielle et portuaire de Fos sur Mer 7000 ha).

Soumises aux exigences d’une cohérence urbaine, aujourd’hui les zones d’activité ont pris leur place dans la ville et remplissent leur vocation de vitrine chargée de promouvoir la ville et sa région, en France ou à l’étranger.

Elles prendront toute leur dimension en intégrant un schéma de développement durable, une ambition essentielle dans le processus de protection environnemental devenu incontournable. Cette exigence de qualité leur permettra de renforcer leur rôle dans l’économie et de véhiculer une image forte des entreprises implantées et des futurs investisseurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.oree.org/docs/evenements/grenelle/gt-6-observatoirepa-2.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]