Zoltán Kelemen (baryton-basse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kelemen et Zoltán Kelemen.
Dans le nom hongrois Kelemen Zoltán, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Zoltán Kelemen où le prénom précède le nom.

Zoltán Kelemen était un baryton-basse hongrois, né à Budapest le et mort à Zurich le (à 53 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commença ses études de chant au Conservatoire de Budapest puis quitta la Hongrie pour étudier à Rome ; à partir de 1959, il s'établit en Allemagne, à Augsbourg puis à Cologne.

Au tournant des années 1970, Zoltán Kelemen était un des chanteurs fétiches d'Herbert von Karajan, avec qui il enregistra alors Fidelio (Don Pizarro), L'Anneau du Nibelung (Alberich), Boris Godounov (Rangoni), Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg (Fritz Kothner), La Veuve joyeuse (Mirko Zeta), etc. Kelemen interpréta également Klingsor dans le Parsifal dirigé par Georg Solti. Au Festival de Bayreuth (notamment sous la direction de Pierre Boulez) et sur les scènes du monde entier, il fut le successeur de Gustav Neidlinger dans le rôle d'Alberich.

Malgré son accent hongrois à couper au couteau qui le handicapera toute sa vie, Zoltán Kelemen possédait une voix lyrique, chaude et délicate, particulièrement chantante. Il passe pour avoir été le plus voluptueux des Alberich, des Klingsor et des Pizarro, chantant — le reproche lui a été fréquemment adressé — « presque trop bien » ses habituels rôles de méchant.