Ziya Gökalp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ziya Gökalp
Tombe de Ziya Gökalp à Istanbul

Ziya Gökalp, né Mehmed Ziya le 23 mars 1876 à Çermik dans la région de Diyarbakır et mort le 25 octobre 1924 à Istanbul, est un sociologue, écrivain et poète turc. « Gökalp », adopté après la révolution des Jeunes-Turcs en 1908, signifie « Héros bleu » ou « Héros du Ciel ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de sociologie à l'université d'Istanbul, il fut le promoteur du « pantouranisme », qu'il concevait (sauf dans deux écrits mineurs, l'un publié en 1914, dans le contexte de flambée patriotique suivant la déclaration de guerre, l'autre en 1918, alors que l'Empire russe s'était effondré), comme une union culturelle plutôt que politique — en tout cas pour sa génération[1]. Gökalp définissait la nation par la langue et la culture, à laquelle pouvait s'ajouter la religion ; par contre, à l'inverse, il rejetait les définitions racistes et exclusivistes[2].

Il inspira la politique du laik (« laïcisation de la société ») de Mustafa Kemal Atatürk. Il désirait faire de l'islam une « culture éthique rationaliste et scientifique[3] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Niyazi Berkes, préface à Turkish Nationalism and Western Civilization. Selected Essays of Ziya Gökalp, Londres, George Allen & Unwin, 1959, pp. VIII et XV ; Ziya Gökalp, The Principles of Turkism, Leyde, Brill, 1968, p. 17 ; Uriel Heyd, Foundations of Turkish Nationalism. The Life and Teachings of Ziya Gökalp, Londres, Luzac, 1950, p. 129 ; Gotthard Jäschke, Der Turanismus der Jungtiirken: Zur Osmanischen Aussenpolitik im Weltkriege, Leipzig, Otto Harrassowitz, 1941, pp. 5 et 8 ; Taha Parla, The Social and Political Thought of Ziya Gokalp, 1876–1921, Leyde, Brill, 1985, pp. 120, 19, 25-26.
  2. Niyazi Berkes, The Development of Seculairms in Turkey, New York, Routledge, 1998 (1re édition, 1964), pp. 345-346 et 408-410 ; Turkish Nationalism and Western Civilization, pp. 127, 134-135, 283 et passim ; The Principles of Turkism, pp. 12-13 ; Taha Parla, ibid.
  3. Cyril Glassé, Dictionnaire encyclopédique de l'islam, Bordas, 1991, p. 139 (ISBN 2-04-018445-7).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Principes de turcité
  • Histoire de la civilisation turque
  • Kızılelma (recueil de poèmes)
  • Turcité, islamité et modernité
  • Histoire des tribus kurdes.