Zita de Lucques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte Zita, vitrail de Félix Gaudin dans l'église Saint-Honoré d'Eylau à Paris.

Sainte Zita, ou sainte Zite, née dans le village de Bozzanello, près de Lucques, en Toscane, vers 1218 et morte le à Lucques, est une sainte catholique patronne des gens de maison, domestiques et servantes. Elle est aussi invoquée pour retrouver les clés perdues. Elle est fêtée le 27 avril.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née près de Lucques, en Toscane, vers 1212, Zita fut élevée par sa mère, une femme vertueuse et très modeste. Zita, « dès son plus jeune âge, était douce, modeste et docile à la volonté de Dieu ». À l’âge de douze ans, elle fut placée comme servante chez une famille de la ville, la famille Fatinelli.

Toute sa vie servante dans cette famille, elle y mena une vie édifiante par ses jeûnes, ses prières et sa bonté. Pendant longtemps, elle fut injustement dénigrée, surchargée, humiliée et parfois battue par ses maîtres ou les autres domestiques pour sa trop grande bonté. Mais ces brimades n’entamèrent jamais sa paix intérieure, l’amour porté à ses contempteurs ni le respect témoigné à ses employeurs. Par son attitude humble et réservée, Zita finit par surmonter la méchanceté de ses maîtres et des autres domestiques au point qu’on lui confia toutes les affaires de la maison. Sa foi et sa piété sans faille amenèrent même la famille à un éveil religieux. Zita s’éteignit paisiblement chez les Fatinelli le 27 avril 1272. On raconte qu’une étoile est apparue au-dessus de son lit lorsqu’elle expira. Elle avait 60 ans et avait servi la famille pendant 48 ans.

Il s’opéra sur sa tombe de nombreux miracles dont 150 ont fait l’objet d’un examen critique et de procès verbaux. Exhumé, on a retrouvé son corps intact en 1580.

Châsse de sainte Zita

Canonisée par le pape Innocent XII en 1696, elle est devenue la sainte patronne de la ville de Lucques avec, comme attributs, un trousseau de clefs suspendu à sa ceinture et une cruche. Elle est également la patronne des domestiques (cuisiniers, serveurs, serveuses, employés de maison...)

Son corps momifié est toujours exposé dans sa châsse-reliquaire placée dans la chapelle qui lui est dédiée dans la basilique San Frediano de Lucques.

D’autres églises lui sont consacrées à Gênes et à Milan.

Pour la promotion sociale et spirituelle de la femme, c’est Francesco Faà di Bruno (1825-1888) qui institua l’œuvre de sainte Zita.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]