Zinzan Brooke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brooke.

Zinzan Valentine Brooke, né le à Waiuku sous le nom de Murray Zinzan Brooke (qui sera modifié par deed poll en Zinzan Valentine Brooke), est un ancien joueur de rugby à XV néo-zélandais. Il évoluait au poste de troisième ligne centre (1m90 -102kg).

Ce joueur international néo-zélandais fut l'un des joueurs emblématiques de l'équipe de Nouvelle-Zélande dans les années 90, disputant trois Coupes du monde de rugby avec les All Blacks en 1987, 1991 et 1995. Considéré comme l'un des avants les plus doués et l'un des meilleurs troisième lignes centre de l'histoire des All Blacks[1],[2] , il a remporté la Coupes du monde de rugby 1987.

Il est le frère aîné de Robin Brooke, qui fut aussi international néo-zélandais

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Mahurangi College, Zinzan Brooke fait ses débuts dans le haut niveau du rugby en 1986. Il joue pour la province d'Auckland aux côtés d'autres internationaux ou futurs internationaux néo-zélandais comme Sean Fitzpatrick, Michael Jones, Grant Fox, John Kirwan ou son frère Robin Brooke. Cette province domine à l'époque le National Provincial Championship et Zinzan Brooke remporte huit titres entre 1987 et 1997. En 1987, il bénéficie de la blessure de Mike Brewer[1] pour être intégré à l'équipe de Nouvelle-Zélande appelée à disputer la Coupes du monde de rugby 1987. Il fait ses débuts internationaux lors du Tournoi contre l'Argentine et marque un essai lors de ce match. Ce sera son seul match du tournoi puisqu'il est barré au poste de troisième ligne centre par Wayne Shelford.

Régulièrement sélectionné avec les All Blacks, ce n'est qu'en 1990 qu'il devient réellement titulaire même s'il doit composer avec les blessures et les caprices des sélectionneurs. En tant que Māori, il devient également le leader du haka, poste tenu également auparavant par Wayne Shelford.

En 1991, il participe comme titulaire cette fois, à sa deuxième Coupes du monde de rugby mais la Nouvelle-Zélande est éliminée en demi-finale par l'Australie. En 1995, il participe à sa troisième Coupes du monde de rugby et se distingue en inscrivant un drop de 47 mètres lors d'un match contre l'Angleterre. Zinzan Brooke adroit dans cet exercice, une qualité rare pour un avant, inscrira trois drops sous le maillot des Blacks. La Nouvelle-Zélande échoue cependant en finale contre l'Afrique du Sud.

Lors de la tournée effectuée l'année suivante en Afrique du Sud, il prend sa revanche en remportant la série 3-1. Il termine sa carrière internationale en 1997, année au cours de laquelle les Blacks remportent 10 victoires, finissant sur un nul à Twickenham contre les anglais. En 1996 et 1997, alors que le rugby est devenu professionnel, Zinzan Brooke remporte les deux premières éditions du Tri nations, tournoi où s'affrontent les trois grandes nations de l'hémisphère sud ( Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud). Il remporte aussi avec la franchise des Auckland Blues, les deux premières éditions du Super 12.

Il termine sa carrière internationale en 1997, année au cours de laquelle les Blacks remportent 10 victoires, finissant sur un nul à Twickenham contre les anglais. Il quitte la Nouvelle-Zélande en 1997 et rejoint l'équipe anglaise des Harlequins de Londres avec qui il jouera jusqu'en 2001. En 2002, il rejoint l'équipe de Coventry qui joue en National Division One[3] puis quitte le rugby professionnel et joue un temps pour le club amateur de Windsor.

Avec les All Blacks, Zinzan Brooke aura disputé 100 matches (dont 58 test-matchs) et marqué 42 essais (dont 17 en test-matchs, ce qui constitue le record pour un avant)[1]. Joueur agile[2], polyvalent, adroit au pied, l'ancien international anglais Will Carling avait dit à son propos qu'il "avait une adresse dans le jeu au pied et à la main meilleure que certains demis d'ouverture internationaux"[4]. Très prolifique, il aurait inscrit plus de 150 essais durant sa carrière[1]. Outre les Blacks, il a aussi joué pour les Barbarians lors deux tournées en 1999 et 2000[5] et pour l'équipe des Māori de Nouvelle-Zélande de rugby à XV.

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]