Zeitung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zeitung
Genre Danse contemporaine
Chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker
Musique Bach, Webern, et Schönberg
Interprètes Neuf danseurs
un pianiste
Durée approximative 1h30
Dates d'écriture 2007
Création 11 janvier 2008
Théâtre de la Ville, Paris

Zeitung (en français : Journaux) est un ballet de danse contemporaine de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, créé en 2008 pour la compagnie Rosas avec la collaboration du pianiste Alain Franco.

Historique[modifier | modifier le code]

Zeitung est une pièce dont le concept a été écrit en collaboration avec le pianiste Alain Franco afin de réaliser un important travail sur le lien entre la danse et la musique, qui a toujours marqué les créations de De Keersmaeker. Pour cela, elle travaille sur une série de petites chorégraphies indépendantes en solo, en duo, en trio, mais formant un tout, se déroulant au fil des 26 mouvements musicaux constituant le spectacle[1].

Ce spectacle est dédié à Gérard Violette, le directeur du Théâtre de la Ville qui fit énormément dès 1983 pour promouvoir la danse de la chorégraphe et dont 2008 marqua la dernière année à la tête de l'institution parisienne[2]. La pièce est donnée en création mondiale le 11 janvier 2008 au Théâtre de la Ville à Paris, et non à Bruxelles, une première pour une œuvre importante de la chorégraphe belge depuis de nombreuses années[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Zeitung est une succession de tableaux chorégraphiques construits autour d'une douzaine de morceaux de musique joués en direct par le pianiste.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Lors de sa création la pièce a reçu de bonnes critiques de la presse qui notent que dans ce spectacle « l'on passe constamment d'une danse de groupe à des soli, d'une énergie d'ensemble à des élans singuliers » avec en particulier un important travail sur la musique jouée en direct qui force la « clairvoyance [des] danseurs pour savoir où ils vont et à quel moment ils risquent la rencontre »[2]. Rosita Boisseau pour Le Monde est particulièrement enthousiaste, écrivant que le spectacle est « magique » et un « pur régal »[4]. Lors de sa reprise à Paris au Théâtre de la Ville l'année suivante, la pièce est qualifiée de « danse un peu décousue, mais aussi fragile et sensible qu'une esquisse »[5]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Adolphe, livret du spectacle donné du 11 au 19 janvier 2008 au Théâtre de la Ville à Paris.
  2. a et b «Zeitung» à pas croisés par Marie-Christine Vernay dans Libération du 14 janvier 2008.
  3. « Je n'ai pas peur de parier sur la beauté » dans La Libre Belgique du 22 décembre 2007.
  4. « Zeitung », ou le retour au romantisme d'Anne Teresa de Keersmaeker par Rosita Boisseau dans Le Monde du 17 janvier 2008
  5. Deux époques d'Anne Teresa de Keersmaeker dans Le Figaro du 13 octobre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]