Zazas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zaza.
Femme zaza.

Les Zazas, Kirmanc, Kird ou Dimilî[1], sont le nom de populations parlant le zazaki, appartenant linguistiquement au groupe iranien (branche nord-ouest)[2].

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Les Zazas vivent pour la plupart dans l’Est de la Turquie, notamment en Cappadoce, en Commagène et dans le sud-est : leurs principaux habitats sont les régions d’Adiyaman, Aksaray, Bingöl, Dersim, Diyarbakir, Elazig, Kayseri, Koçgiri, Mudki, Sarız, Sason, Sivas, Siverek et Varto-Hinis, mais sont également présents dans toute la Turquie et notamment dans les grandes agglomérations. Mais c'est au Dersim que les Zaza ont leur racine. En effet avec la création de la Turquie actuelle et des déportations de masse effectuées par Ankara, les Zazas se sont retrouvés dispersés dans les régions avoisinante mais aussi dans les grandes métropole. On compte environ 3 à 5 millions de Zazas dans le monde hors Turquie. Les diaspora zazas d’Allemagne et de France sont les plus grandes.

Religions et croyances[modifier | modifier le code]

Les Zazas sont tous musulmans mais ne partagent pas la même profession de foi, et n’ont donc pas d’unité culturelle car du point de vue de l’identité, la religion joue souvent un plus grand rôle que la langue. La plupart des Zazas sont de religion alévie, les autres sont sunnites des écoles chaféite et hanafite. Les Zazas alévis du Dersim se nomme Kirmanc et sont installés dans le Koçgiri (Zara, Kangal, Ulas, Divrigi), le Varto-Hinis, une partie du Bingöl, autour de Sarız et dans la sous-préfecture de Kayseri. Les Zazas sunnites se nomment Kird ou Zazas ou Kurdes et vivent, eux, à Elazig, Bingöl, Diyarbakir, Siverek, Adiyaman, Aksaray, Mudki et Sason. Outre la religion, la différenciation entre les Zazas alévis et les Zazas sunnites (chaféites, hanafites) se fait par l’accent, le mode de vie et plus généralement la culture.

Zazas célèbres[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Roşan Lezgin, « Among Social Kurdish Groups – General Glance at Zazas », sur http://www.zazaki.net,‎ 2 décembre 2009
  2. zazaki.de.

Liens externes[modifier | modifier le code]