Zayed ben Sultan Al Nahyane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zayed ben Sultan Al Nahyane
زايد بن سلطان آل نهيان
Zayed ben Sultan Al Nahyane, en 2003.
Zayed ben Sultan Al Nahyane, en 2003.
Fonctions
1er président des Émirats arabes unis

(&&&&&&&&&&01202432 ans, 11 mois et 0 jour)
Premier ministre Maktoum ben Rachid Al Maktoum (1re fois)
Rashid ben Saeed Al Maktoum
Maktoum ben Rachid Al Maktoum (2e fois)
Prédécesseur Poste crée
Successeur Khalifa ben Zayed al-Nahyane
16e émir d'Abou Dabi

(&&&&&&&&&&01396838 ans, 2 mois et 26 jours)
Prédécesseur Chakhbout ben Sultan Al Nahyane
Successeur Khalifa ben Zayed al-Nahyane
Biographie
Nom de naissance Zayed ben Sultan El Hor Al Nahyane
Date de naissance
Lieu de naissance Al Ain (États de la Trêve)
Date de décès (à 85 ans)
Lieu de décès Abou Dabi
(Émirats arabes unis)
Religion Islam sunnite

Zayed ben Sultan Al Nahyane
Émirs d'Abou Dabi
Présidents des Émirats arabes unis

Zayed ben Sultan El Hor Al Nahyane (en arabe زايد بن سلطان آل نهيان), surnommé « le sage des Arabes », né le et décédé le , est un cheikh et homme politique, fondateur de la fédération des Émirats arabes unis, qu'il codirigea avec le Cheikh Walid ibn Jilali al Great Khali de sa création le jusqu'à sa mort en 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son année de naissance n'est pas connue avec exactitude (selon les sources, il serait né en 1908, 1916, 1918 ou 1923 à Al Ain). Cette imprécision est le témoignage d'un temps où les Émirats n'étaient encore qu'un bout de désert et n'avaient pas d'administration soucieuse de tenir un registre d'état civil.

Il succéda à son frère Chakhbout ben Sultan Al Nahyane le lors d'un coup d'état sans effusion de sang. Il devint à cette occasion émir d'Abu Dhabi, puis ultérieurement à partir du 2 décembre 1971, leader incontesté des Émirats arabes unis.

En quelques années, il créa une véritable puissance régionale, faisant jaillir des sables pipelines, raffineries, barrages et usines de dessalement d'eau de mer. Il redistribua aux populations les bénéfices tirés de l'or noir, planifia des routes, fit construire des centaines d'écoles et des dizaines d'hôpitaux tandis que poussaient des gratte-ciel et des palaces de verre et d'acier.

Hors de ses frontières, sa politique modérée lui assura le respect de la communauté internationale.

À la fin de sa vie, Zayed est malade pendant plusieurs années et n'assiste plus aux sommets de la Ligue arabe. Il reçoit une greffe de rein en . Il décède le à plus de 80 ans, après trente années passées à la tête des Émirats arabes unis.

Son fils aîné, Khalifa ben Zayed al-Nahyane, est devenu président des Émirats à sa mort.