Zara (vêtements)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zara.

Zara est la chaîne de magasins de vêtements principale du groupe espagnol Inditex qui possède aussi les marques Massimo Dutti, Bershka, Pull and Bear, Stradivarius, mais aussi Oysho[1]. L'entreprise a son siège social à La Corogne en Espagne et a été fondée en 1975 par Amancio Ortega et son épouse Rosalia Mera. Zara serait le distributeur de vêtements affichant la plus grande croissance, avec 1900 magasins dans 87 pays et une nouvelle boutique ouvrant toutes les trois semaines.

Histoires[modifier | modifier le code]

Une boutique Zara à l'IFC de Hong Kong.
  • Au commencement, un atelier de confection ouvert en 1963 à la Corogne (Galice) par Amancio Ortega Gaona. Avec sa femme Rosalia, son frère Antonio et sa belle-sœur Franca, il se spécialise dans la confection de pyjamas et de robes de chambre.
  • Il ouvre sa première boutique Zara en 1975[2], toujours à Corogne, et le premier magasin hors d’Espagne ouvre à Porto (Portugal) en 1988, suivi de New York en 1989. C'est sous le nom de Zara que sont lancées en 1999 la ligne de parfum Zara Fragances et celle de cosmétiques Zara Textures. En une vingtaine d’années, Zara s’est implanté dans plus de 33 pays.
  • Le groupe compte plus d'un millier de magasins dans soixante pays.
  • Le 19 juillet 2011, Amancio Ortega Gaona quitte ses fonctions de président (mais reste l'actionnaire majoritaire). Pablo Isla, qui était vice-président, est alors nommé président par l'assemblée générale.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Ortega, qui a dû quitter l'école à l’âge de 13 ans, doit travailler. Il a alors l’idée de créer des vêtements qui s'inspirent des modèles de grandes marques françaises. Ortega installe alors son entreprise en Espagne. Lors d’un voyage en Croatie, il tombe sous le charme du design de chaque magasin. C’est alors qu’il a l’idée d’ouvrir un magasin dont l’enseigne sera Zara pour rappeler la ville de Zadar[réf. souhaitée].

Concept[modifier | modifier le code]

Une boutique Zara à Madrid (Espagne).

Le concept de Zara est quelque peu révolutionnaire dans le monde du vêtement. En effet, le credo de l'enseigne est de mettre en vente des articles à des prix très accessibles, s'inspirant des modèles des grandes maisons de la mode internationales. Ainsi, les grandes idées et créations des plus célèbres stylistes peuvent très vite se retrouver intégrées dans les collections Zara, plus ou moins détournées cependant.

Zara a été également accusé, en plus de copie des modèles de grandes maisons, de se « servir » dans les créations de certains bloggeurs ou certains dessinateurs en Espagne[3] et en France pour deux bloggeuses au moins[4],[5].

Collections[modifier | modifier le code]

  • Zara est une marque qui s'est largement exportée à l'étranger. Amancio souhaite aujourd'hui profiter de la croissance fulgurante de la Chine pour y étendre son marché.
  • Zara est une enseigne où les collections sont renouvelées quasiment tous les mois. Les vêtements disparaissent ainsi aussi vite qu'ils sont apparus dans les rayons. Cette stratégie est la résultante de la volonté première de Amancio, qui est de toujours s'adapter aux toutes dernières tendances. Ainsi, en renouvelant sans cesse ses modèles et en ne réapprovisionnant jamais ses collections, l'enseigne estime qu'elle peut toujours proposer au client les dernières tendances et ne pas craindre un échec commercial, puisqu'un vêtement qui ne plaît pas sera remplacé quelques semaines plus tard. De plus, chaque pièce est sortie des usines à seulement 10 000 ou 15 000 exemplaires. En limitant sa production, Zara entend avoir la possibilité de se renouveler et de proposer aux clients une sorte d'exclusivité. Les collections, si elles sont nombreuses, sont cependant uniformes sur l'ensemble du globe. Zara ne diversifie donc pas son offre en fonction des goûts de la population à qui elle vend ses produits.
  • Plus de 200 créateurs sont au service de la marque : recherche des dernières tendances, analyse des ventes de chaque pièce proposée aux clients, création des nouvelles collections… sont leurs principales missions. Plus de 30 000 modèles sortent chaque année des bureaux espagnols de la marque.

Communication[modifier | modifier le code]

  • Zara n'a pas de politique de communication très tapageuse. En effet, contrairement à d'autres enseignes telles que H&M où les coups médiatiques et les interventions de stars sont nombreuses, Zara se fait beaucoup plus discrète sur sa publicité. Cette politique de discrétion est la conséquence du renouvellement incessant des collections ; en effet, il serait désavantageux pour la marque de faire de la publicité sur un article précis, article qui n'a été produit que dans un nombre limité et qui est destiné à quitter les magasins quelques semaines plus tard.
  • Ce parti pris de ne pas vendre la marque permet à Amancio de dégager un budget important qui lui permet de choisir avec soin les lieux où il implantera ses futures boutiques.
  • La vente par Internet a été lancée en septembre 2010[6].

Offre[modifier | modifier le code]

  • Zara propose des vêtements pour la femme une ligne de vêtement Casual nommée Trafaluc plus connus sous le nom de TRF , l'enfant, l'homme, des sous-vêtements, des accessoires, des chaussures.
  • Zara s'est notamment distingué pour avoir su profiter de l'intérêt de l'introduction de l'élasthanne dans le vêtement moulant.
  • Depuis 2003, la marque s'est lancée dans la décoration intérieure avec Zara Home

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la marque Zara
  2. « Zara », sur tendances-de-mode.com,‎ 2 septembre 2007 (consulté le 29 décembre 2013)
  3. En Espagne
  4. Betty
  5. Miss Pandora
  6. Bertille Bayard, Zara ou les secrets de la méthode Inditex, Le Figaro, 18 juillet 2011

(en) Zara's Secret for Fast Fashion, Harvard Business School

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :