Zaouïa (Libye)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'édifice religieux musulman, voir Zaouïa (édifice religieux).
Page d'aide sur les redirections Pour le district libyen, voir Az Zaouiyah (district).
Zaouïa
arabe : الزاوية
Azzawiya, Zaouïah, Zawiyah ou Zaouia
Université de Zaouïa
Université de Zaouïa
Administration
Pays Drapeau de la Libye Libye
District Az Zaouiyah
Démographie
Population 198 567 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 32° 45′ 08″ N 12° 43′ 40″ E / 32.752222, 12.72777832° 45′ 08″ Nord 12° 43′ 40″ Est / 32.752222, 12.727778  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Libye

Voir sur la carte Libye administrative
City locator 13.svg
Zaouïa

Zaouïa, aussi orthographiée Azzawiya, Zaouïah, Zawiyah, Zaouia, Ḩārat az Zāwiyah[1], Al Ḩārah[2], El-Hára[3] ou Haraf Az Zāwīyah[4] (en arabe الزاوية, translittéré Az Zāwiyah ou Az Zaouiah) est une ville libyenne située dans le nord-ouest du pays, sur la côte méditerranéenne, à environ 50 kilomètres à l'ouest de Tripoli, sur la route qui va de la frontière tunisienne à la capitale. Elle est la capitale du district (chabiyat) d'Az Zaouiyah. Avec 198 567 habitants d'après le recensement de 2008, c'est la septième ville du pays par la population.

L'une des deux principales raffineries du pays se trouve à Zawiyah - elle a traité environ 120 000 barils de pétrole brut par jour en 2009 - l'autre se trouvant à Ras Lanouf. Zawiyah dispose aussi d'une université fondée en 1988.

Révolte de 2000[modifier | modifier le code]

En septembre 2000, la population de Zaouïa se soulève : la répression militaire fait de dix (selon les autorités libyennes) à 100 morts[5].

Révolte de 2011[modifier | modifier le code]

Zaouïa est le théâtre d'affrontements pendant la révolte libyenne de 2011 entre forces pro-Kadhafi et insurgés, notamment le 24 février. Elle passe entre les mains de ces derniers le 27, mais des unités pro-Khadafi mènent une contre-offensive le 4 mars à 6h du matin, tuant des dizaines de personnes et détruisant de nombreux bâtiments. La katiba de Khamis Kadhafi a attaqué la ville de Zaouïa par l'est et la katiba de Hosban par l'ouest. Mais ce même jour, les insurgés parviennent à repousser les unités pro-Kadhafi en dehors de la ville[6],[7].

Le 9 mars[8], après deux semaines de combat, le gouvernement reprend le contrôle de la ville[9]. Le 16 juillet, le colonel Kadhafi s'y adresse à des milliers de manifestants, dans un discours retransmis par haut-parleurs [9].

L'armée des insurgés lance une offensive depuis les montagnes Nefoussa, au Sud, et parvient à reprendre pied dans la ville le 13 août[10]. Le 19 août, elle occupe entièrement la ville[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ḩārat az Zāwiyah: Libye », Geomondiale.fr (consulté le 2012-10-02)
  2. « Al Ḩārah: Libye », Geomondiale.fr (consulté le 2012-10-02)
  3. « El-Hára: Libye », Geomondiale.fr (consulté le 2012-10-02)
  4. « Haraf Az Zāwīyah: Libye », Geomondiale.fr (consulté le 2012-10-02)
  5. Interview de Patrick Haimzadeh par Béatrice Hibou et Martine Jouneau, « En Libye : "En temps de guerre, on ne fait pas d’information, mais de la propagande" », Centre d’études et de recherches internationales, publié en mai 2011, consulté le 28 mai 2011
  6. Reuters - 4 mars 2011 - Combats à Zaouïah, les rebelles de l'Est avancent vers Tripoli
  7. Reuters - 4 mars 2011 - La bataille pour le contrôle de Zaouïah se poursuit en Libye
  8. Zawiyah reprise par les pro-Kadhafi, AFP, 10 mars 2011 repris par lefigaro.fr
  9. a et b Zawiyah (Libye) - Kadhafi : "Je ne quitterai jamais la terre de mes ancêtres", 20minutes.fr reprenant une dépêche AFP, 16 juillet 2011
  10. Libye: des rebelles à Zawiyah, lefigaro.fr reprenant une dépêche AFP, 14 août 2011
  11. http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Libye_les_rebelles_disent_controler_Zawiyah_apres_prise_hopital190820112008.asp, romandie.com reprenant une dépêche AFP, 19 août 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]