Zangaléwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zangaléwa est une chanson camerounaise[1]. Elle est parfois appelée Zamina mina d'après les premiers mots.

Elle fait partie du répertoire des soldats, mais aussi des groupes de jeunes comme les scouts, dans toute l'Afrique. Son rythme est entraînant et elle peut servir de chanson de marche.

Elle a été popularisée par le groupe de musique militaire camerounais Golden Sounds en 1986, qui eut un tel succès avec ce titre qu'il changea son nom en Zangaléwa.

Paroles[modifier | modifier le code]

Zamina mina hé hé hé
Waka waka éé é
Zamina mina zaaangaléwa
Ana wam a a
yango é é
yango éé é
Zamina mina zaaangaléwa
Ana wam a a

De nombreuses variantes existent lorsque cette chanson est transmise de bouche à oreille :

Zaminamina oh oh
Waka waka eh eh
Zaminamina zangalewa
Anawam ah ah
dJango eh eh
dJango eh eh
Zaminamina zangalewa
Anawam ah ah

Autre variante :

Zamina mina éh éh
Waka waka éh éh
Zamina mina zangalewa
Anawam ah ah
Zambo oh oh
Zambo éh éh
Zamina mina zangalewa
Anawa ah ah

Traduction[modifier | modifier le code]

Cette chanson est à priori interprétée en langue Fang, répandue au Gabon, au sud du Cameroun, en Guinée équatoriale, et un peu à l'ouest de la Centrafrique. Ceci implique qu'elle est très souvent chantée sans en comprendre le sens. Za engalomwa signifie en langue Fang "Qui t'as envoyé ?" : c'est la question d'un militaire camerounais à un autre d'origine étrangère, d'après Guy Dooh du groupe Zangaléwa.

Le terme ZANGALEWA peut aussi venir d'une expression Ewondo : za anga loé wa ?, soit "qui t'a appelé ?" Le Cameroun étant un pays pluri-ethnique et plurilingue, tous les soldats ne savaient pas parler Ewondo. Aussi avec le temps, za anga loé wa devint le Zangalewa que nous entendons maintenant.

Lorsque les jeunes recrues de la garde républicaine camerounaise se plaignaient de la rigueur de la vie militaire, leurs chefs ou leurs camarades plus anciens leur posaient cette question : za anga loé wa ?, que l'on peut traduire aussi en "personne ne t'a obligé à rentrer dans l'armée, ne te plains plus !"

Traduction littérale et de sens

Za mina mina hé hé. autre prononciation (Zar mina ou Zak mina)
Viens vous vous hé hé.
Venez Venez hé hé.
Wa ka
Toi ou tu (action)
tu le fais


za an ga lè wa
qui a (fait l'action) appeler toi
qui t'as appelé?
Ana wam ha ha
c'est mien oui
c'est le mien oui
yango hé hé
Attends hé hé
Visualisation de la chansons en français
Viens Viens hé hé
tu le fais, tu le fais hé hé
Viens Viens
qui t'as appelé?
c'est moi oui
Attends hé hé
Attends hé hé
Viens Viens
qui t'as appelé?
c'est moi oui

D'autres paroles de la chanson :

"Quand je pousse à droite, toi tu pousses à gauche, quand je pousse à gauche, toi tu pousses à droite...
"No toucham my gari hé! You sabi sé, I get small-no-be-sick noon? (En Camfranglais: Ne t'approche pas de mes intérêts; tu sais que je peux devenir furieux, n'est-il pas ?)

Interprètes[modifier | modifier le code]

Cette chanson a été interprétée ou reprise par :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il était une fois Zangaléwa
  2. Blog officiel de Freshlyground