Zampogna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zampogna romana alla serrese jouè dans fête de San Rocco dans Pazzano(RC)

La zampogna ou zampogne est un instrument de musique italien de la famille des cornemuses. Le terme désigne tout autant une cornemuse particulière qu'une famille de cornemuses ayant indifféremment une anche simple ou double et sa polyphonie continue s'entend en Italie centrale et méridionale. La surdulina en est une variété qui la désigne aussi. Il existe de nombreuses variantes locales de cornemuses en Italie : baghèt (it), müsa (it), piva emiliana (it), caramuncia, ciaramelle ou cornetto... Son origine ancienne semble similaire à celle de la clarinette multiple launeddas. L'origine du mot est semble-t-il sinfonia (symphonie) qui désigne étymologiquement des sons (des "voix") entendu(e)s simultanément.

Le joueur de zampogna qui fait danser des marionnettes, gravure de Gatti e Dura (1840).
Zampogna

Le même terme s'applique également à une cornemuse de Malte, mais aussi à une cornemuse pastorale d'Espagne qu'on trouve encore dans les îles Baléares (aussi écrit zampoña).

Facture[modifier | modifier le code]

Elle mesure environ 120 cm de long. Elle a aussi la particularité d'avoir deux tuyaux coniques de jeu (chanter) et entre un et quatre tuyaux de bourdon, le tout étant raccordé à un morceau de bois avant d'être accolé à un sac en peau de chèvre ou chevreau tanné servant de réservoir d'air. Elle existe sous plusieurs formes :

  • zampogna a chiave ("à clef") : l'un des tuyaux de jeu (de longueurs inégales) possède des clefs et les anches sont doubles. Une version moderne se nomme zampogna a chiave modificata.
  • zampogna a paro ("par paire") : tous ses tuyaux (mélodiques et bourdons) sont de même longueur et elle a indifféremment des anches simples ou doubles.
  • zampogna zoppa : à tuyaux inégaux, double anches et un ou deux bourdons.
  • surdulina : à deux ou trois bourdons et anche simple.

Jeu[modifier | modifier le code]

Malgré son "suréquipement", le son est doux et mélodieux. Elle se joue en solo ou en duo avec le tamburello, l'organetto ou un hautbois, ou en trio ou encore en bandas. La vocation pastorale des suonatori ("sonneurs") s'est peu à peu estompée au profit de l'accompagnement des danses et des fêtes de Noël. On la retrouve au sein de l'office religieux où elle accompagne la voix.

Bibliographie et liens[modifier | modifier le code]

Christian Poché, Dictionnaire des musiques et danses traditionnelles de la Méditerranée, Fayard, 2005.