Zamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La zamba est une musique et une danse traditionnelle argentine. Elle est très différente de la samba brésilienne.

Cette danse est dérivée de la Zamacueca péruvienne, qui a été créée vers 1824 à Lima, avec des éléments apportés par les danses de cette époque. La zamacueca arriva au Chili vers 1824, puis à Mendoza et entra au nord de l'Argentine depuis la Bolivie. À partir de ce moment on la dansa dans toutes les provinces, sauf Buenos Aires, donnant lieu à la création de quelques descendantes, dont la Zamba.

Comme la chacarera, c’est une danse de couple, ou hommes et femmes se font face. C’est une danse de séduction, le contact se faisant uniquement par l’intermédiaire pañuelos (mouchoirs blancs),. Le jeu d’interprétation est un véritable roman... La poésie des paroles évoque souvent l'amour, les drames, la dureté de la vie rurale argentine...

La structure du texte d'une zamba est définie de façon stricte : elle comprend deux parties (souvent annoncées lors de l'interprétation par des phrases telles que "Primera" ou "Segunda") de deux strophes chacune, et un refrain. Chaque strophe est composée de quatre vers, de sept syllabes les impairs, et de neuf syllabes les pairs. Les deux derniers vers de chaque strophe sont répétés lors de l'interprétation. Les deux strophes se distinguent par le fait que les rimes de la première sont organisées selon le schéma (A-B-A-B), tandis que la seconde voit ses rimes organisées selon le schéma (A-B-C-B).

Un des exemples les plus classiques de la zamba est la "Zamba de mi esperanza", interprétée par de très nombreux groupes et chanteurs folkloriques sud-américains.