Zamacueca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La zamacueca est un rythme et une danse d'origine angolaise dérivée du lundù. Elle a vu le jour entre les XVIe et XVIIe siècles à Lima. Elle naquit dans les quartiers du fleuve Rímac, les hauts quartiers, les quartiers du Callao et les bars de Lima.

Le rythme et les pas de la zamacueca limeña sont nés entre les différents groupes ethniques qui habitaient durant la vice-royauté à Lima. On trouvait des Espagnols arabes, gitans, séfarades, esclaves africains et métis indiens. Le rythme se faisait principalement avec le cajón péruvien ou caisse, des harpes et laud, instruments qui existaient avant la modification de la guitare.

La zamacueca est arrivée au Chili par le port de Valparaíso, importé par des musiciens du Callao, ensuite elle a traversé la Bolivie depuis Arequipa et, de Bolivie, elle est arrivée en Argentine. Dans ces pays, le genre musical péruvien, appelé marinera, est appelé cueca.

Il existe des danses similaires comme la zanguaraña, el canto Jarana, la resbalosa.

Actuellement, la zamacueca a été remplacée par la Marinera.

Elle se décline en deux formes au Pérou :

  • celle de Lima, appelé marinera Limeña (Marinera Limaigna), une danse élegante
  • celle de Trujillo, appelé marinera Norteña (Marinera Nortaigna), qui se danse, dans sa plus belle forme, avec un cheval de pas, caballo de paso, monté par un cavalier, tandis que la danseuse est pieds nus, ou sinon les deux par terre et pieds nus.

Lien externe[modifier | modifier le code]