Zalzala Koh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zalzala Koh
Zalzala Jazira (ur)
Image satellite de Zalzala Koh le 26 septembre 2013 soit le surlendemain de son émersion avec la côte de Gwadar au nord-est.
Image satellite de Zalzala Koh le 26 septembre 2013 soit le surlendemain de son émersion avec la côte de Gwadar au nord-est.
Géographie
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Archipel Aucun
Localisation Mer d'Arabie, océan Indien
Coordonnées 25° 10′ 29″ N 62° 16′ 02″ E / 25.1747, 62.267225° 10′ 29″ N 62° 16′ 02″ E / 25.1747, 62.2672  
Point culminant sans nom (~12 m)
Géologie Diapir
Administration
Province Baloutchistan
District Gwadar
Démographie
Population Aucun habitant (2013)
Autres informations
Découverte 25 septembre 2013

Géolocalisation sur la carte : océan Indien

(Voir situation sur carte : océan Indien)
Zalzala Koh
Zalzala Koh

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

(Voir situation sur carte : Pakistan)
Zalzala Koh
Zalzala Koh

Zalzala Koh ou Zalzala Jazira est une petite île de la côte du Baloutchistan au Pakistan, émergée le 24 septembre 2013 à la suite d'un séisme.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Après sa naissance, l'îlot est nommé Zalzala Koh (« montagne du séisme » en ourdou[1]) ou Zalzala Jazira, également orthographié Zalzala Jazeera (« île du séisme »).

Géographie[modifier | modifier le code]

Zalzala Koh est un îlot de la mer d'Arabie, face au port de Gwadar au Pakistan, entre 350 m et 1 km au large. Visible depuis la côte[2], de forme ovale, elle mesurerait environ 100 m de long sur 40 m de large pour 6 à 12 m de hauteur selon une équipe de la marine pakistanaise, bien que ces mesures ne soient pas précisément vérifiées[3],[4],[5],[6],[7]. Elle est partiellement composée de roches, mais constituée principalement de boue et de sable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Image satellite de la péninsule de Gwadar avec Zalzala Koh dans la baie au nord-ouest, le 26 septembre 2013 soit le surlendemain de son émersion.

Zalzala Koh émerge le 24 septembre 2013 à la suite d'un important séisme au Baloutchistan de magnitude 7,7, bien qu'à 400 km de l'épicentre. Cette émergence pourrait être provoquée par un volcan de boue[8], poussant un amoncellement de détritus à la surface de l'eau. Selon les sismologues, ce monticule est provisoire[9] et est appelé à se désagréger rapidement avant de disparaître sous la surface de l'océan.

Selon Ali Rashid Tabriz, directeur de l'Institut national océanographique du Pakistan (en), l'émergence de l'île serait provoquée par un dégagement de méthane par le fond marin[2]. Les membres de l'Institut sur place ont constaté que des bulles de méthane remontent à la surface de l'île et s'enflamment à l'approche d'une allumette[10].

Dans la région, des dépôts de clathrates — comportant une part importante de méthane — existent sous 300 à 800 m de sédiments comprimés[11]. Après un tel séisme, les hydrates de méthane pasent d'une forme solide à une forme gazeuse grâce à la chaleur provoquée par la friction, et soit poussent les sédiments suffisamment vers le haut pour créer des fissures à travers lesquelles ils s'échappent, soit passent par des fissures provoquées par le séisme lui-même. La liquéfaction du fond marin est un autre facteur possible, permettant à des sédiments suffisamment fins de se comporter comme un liquide et de remonter à travers les fissures. La région comporte plusieurs volcans de boue et ceux-ci sont courants à proximité des zones de subduction.

Le contre-amiral Mohammed Arshad confirme le caractère éphémère de l'île, expliquant que d'autres îlots sont apparus de la même façon avant de disparaître au bout d'un an[12],[13]. Une telle île, Peer Ghaib, est apparue à deux reprises en 2004 et 2010 avant de retourner sous les flots[14]. D'autres îles similaires sont apparues en 1945, 1999 et 2001[7],[5].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laura Damase, « Séisme au Pakistan : 328 morts... et une "île" provisoire », France Info,‎ 25 septembre 2013
  2. a et b (en) Salman Masood, Declan Walsh, « Toll in Pakistani Earthquake Rises Past 300 », The New York Times,‎ 25 septembre 2013
  3. (en) Faiza Ilyas, « Island pops up off Gwadar », Dawn News,‎ 25 septembre 2013
  4. (en) « Island discovered as a result of earthquake in Pakistan », Press Trust of India,‎ 24 septembre 2013
  5. a et b (en) « Deadly earthquake strikes Pakistan's Balochistan », BBC News,‎ 25 septembre 2013
  6. « Pakistan : séisme meurtrier au Balouchistan, une île surgit en mer », Euronews,‎ 25 septembre 2013
  7. a et b Ellie Zolfagharifard, « The world's freshest real estate: Massive Pakistani earthquake heaves a brand new 18 meter high island above the waves », The Daily Mail,‎ 26 septembre 2013
  8. (en) Nidhi Subbaraman, « Pakistan earthquake creates new island, 'mud volcano' to blame », NBC News,‎ 24 septembre 2013
  9. (en) « Newly emerged island in Gwadar could be a temporary formation », Zameen Blog,‎ 25 septembre 2013
  10. « Pakistan: Une étrange «île» émerge après le séisme », 20 minutes,‎ 25 septembre 2013
  11. (en) Ilyas Khan, « Pakistan quake island off Gwadar 'emits flammable gas' », BBC News,‎ 26 septembre 2013
  12. Laurence Valdès, « Pakistan : la mystérieuse île surgie des flots vouée à disparaître », LCI,‎ 25 septembre 2013
  13. « Pakistan : une île émerge dans la mer d'Arabie après le séisme », Le Parisien,‎ 25 septembre 2013
  14. (en) Shahzad Baloch, « Mud volcano surfaces along Balochistan coast », The Express Tribune,‎ 27 novembre 2010