Zakros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte de la Crète minoenne
Vue d'ensemble du site en 2012

Le palais et la ville de Zakros (Ζάκρος) ou Kato Zakros, qui était un port de commerce, ont été construits à l'extrémité Est de la Crête à 45 kilomètres de Sitia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du IIe millénaire, le site voit l'émergence d'une agglomération urbaine qui donne ensuite naissance à un palais, dont les vestiges ont été mis au jour en 1961 par Nikolaos Platon.

Ce premier palais, à l'instar des trois autres palais crétois, Cnossos, Malia et Phaistos, est assez mal connu. Il a été construit vers -1700 / -1650, peut-être -1900 et est détruit avec ceux de Cnossos, Malia et Phaistos, probablement suite à un tremblement de terre.

Le palais est reconstruit aussitôt, vers -1600, avant d'être finalement détruit une seconde fois, comme les autres, vers -1450 (On trouve aussi -1370/-1350). Les vestiges permettent néanmoins d'affirmer qu'il s'agit d'édifices monumentaux.

Le site[modifier | modifier le code]

Ce second palais dont subsistent les ruines s'étend sur une surface de 7 000 m², de 10 000 m² en incluant les bâtiments annexes La construction et les décors semblent avoir été assez pauvres ce qui laisse penser à certains spécialistes que ce palais n'a jamais abrité un Roi mais plutôt un haut dignitaire responsable du commerce extérieur ou de la flotte. Pour d'autres il était non seulement une résidence permanente de la famille royale mais également le centre administratif, commercial et religieux de la région.

Le palais de Zakros appartient au type du palais minoen, composé d'une cour centrale entourée d'ailes de bâtiments, avec des corridors labyrinthiques et un grand nombre de pièces. Il possède ainsi une cour centrale rectangulaire et quatre ailes dont les plus importantes sont celles de l'Est et de l'Ouest. Autour de la cour s'organisent des quartiers fonctionnels comportant des magasins de stockage et des pièces à fonction religieuse. Il y a quatre entrées, la plus imposante est celle du port (Porte Est).

La cour centrale a la particularité de ne pas être orientée Nord-Sud comme dans les autres palais, on y trouve un autel et des ateliers. Il semble que l'on y préparait des parfums.

L'aile Ouest est composée du sanctuaire, où ont été retrouvés des lingots de cuivre et trois défenses d'éléphants, et de deux grandes salles où l'on a découvert entre autres, le rhyton en forme de tête de taureau et des outils de bronze.

Objets trouvés[modifier | modifier le code]

Les fouilles entreprises ont permis de mettre à jour plus de 10 000 objets, conservés aux musées d'Héraklion et de Sitia, dont beaucoup sont considérés comme uniques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nikolaos Platon, Zakros, The Discovery of a Lost Palace of Ancient Crete, éd. Hakkert, 1971 (ISBN 9025608655).
  • Jean-Claude Poursat, La Grèce préclassique, des origines à la fin du VIe siècle, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire / Nouvelle histoire de l’Antiquité »,‎ 1995 (ISBN 2-02-013127-7).
  • Zakros (notice dépliant), Archæological receipts fund, Ministry of culture, Athènes, 1995.

Sur les autres projets Wikimedia :