Zadjal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zadjal ou zajal est le nom arabe donné, en Al-Andalus, à une forme poétique similaire au Muwashshah, utilisant exclusivement l'arabe dialectal[1]. Le zadjal s'adapte bien à la musique. Il a atteint son apogée avec Ibn Quzman, poète Andalous originaire de Cordoue, qui s'en est servi pour ses panégyriques, mais également pour chanter la nature, le vin et, surtout, l'amour. Il fut également à l'honneur chez les soufis,

Il en existe trois formes:

  • Le zadjal poétique (préservé uniquement à Constantine).
  • Le zadjal de forme musicale chantée à Tlemcen.
  • Le zadjal espagnol moderne: le poète andalou Rafael Alberti et le poète majorquin Llorenç Vidal, fondateur du DENIP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Hoa Hoï Vuong et Patrick Mégarbané, traducteurs : Le Chant d'al-Andalus, Une Anthologie de la Poésie arabe d'Espagne, édition bilingue, 2011, Actes Sud, collection Sindbad.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]