Z Shell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Z shell
Image illustrative de l'article Z Shell
Logo

Session de travail avec Z shell
Session de travail avec Z shell

Développeur Peter Stephenson et al.
Dernière version 5.0.6 (29 août 2014)
Version avancée 4.3.17 (23 février 2012)
Environnement Multi-plateforme
Type Shell Unix
Licence BSD
Site web www.zsh.org

Le Z shell ou zsh est un shell Unix qui peut être utilisé de façon interactive, à l'ouverture de la session ou en tant que puissant interpréteur de commande. Zsh peut être vu comme un « Bourne shell » étendu avec beaucoup d'améliorations. Il reprend en plus la plupart des fonctions les plus pratiques de bash, ksh et tcsh.

Origine[modifier | modifier le code]

La première version de zsh a été écrite par Paul Falstad en 1990, à l'époque étudiant à l'université de Princeton. Le nom « zsh » vient de Zhong Shao, professeur à Yale, et assistant d'enseignement à l'université de Princeton. Paul Falstad pensait que l'identifiant de connexion de Shao, « zsh », était un nom convenable pour un shell.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

En particulier, Zsh apporte les fonctionnalités suivantes :

  • Complétion des commandes, des options et des arguments de la plupart des commandes. En particulier, taper la suite de caractères « cd <TAB> » ne permettra la complétion que par des répertoires.
  • Des fonctions de "Globbing" ou "Expansion" très avancées
  • Partage de l'historique des commandes entre tous les shells zsh actuellement actifs.
  • Utilisation améliorée des variables et des tableaux.
  • Édition des commandes multi lignes dans un seul buffer.
  • Correction « orthographique » des commandes tapées.
  • Plusieurs modes de compatibilité (zsh peut par exemple être vu comme un shell bourne quand il est exécuté en tant que /bin/sh).
  • Invite de commande personnalisable, avec la possibilité d'afficher des informations sur le côté droit de l'écran qui disparaissent si la commande tapée est trop longue.

Prise en charge d'unicode[modifier | modifier le code]

Zsh prend en charge l'Unicode depuis peu et s'avère plus flexible et léger que bash, notamment grâce à une découpe du code en modules chargeables dynamiquement:

  • dans la version 4.2, ce support se limite à l'échappement \U du printf.
  • dans la version 4.3, la prise en charge est plus poussée [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://zsh.sourceforge.net/FAQ/zshfaq02.html#l16

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sites principaux[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]