Z-Wave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Z-Wave est un protocole radio conçu pour la domotique (éclairage, chauffage…).

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Z-Wave communique en utilisant une technologie radio de faible puissance dans la bande de fréquence de 868,42 MHz ; elle est conçue spécifiquement pour les applications de domotique et ce qu'on appelle l'Habitat communicant.

Le protocole radio Z-Wave est optimisé pour des échanges à faible bande passante (entre 9 et 40 kbps) et des appareils sur pile ou alimentés électriquement, par opposition au Wi-Fi par exemple, qui est prévu pour des échanges à haut débit et sur des appareils alimentés électriquement uniquement.

Z-Wave fonctionne dans la gamme de fréquences sous-gigahertz, qui dépend des régions (868 MHz en Europe, 908 MHz aux US, et d'autres fréquences suivant les bandes ISM des régions). La portée est d'environ 50 m (davantage en extérieur, moins en intérieur). La technologie utilise la technologie du maillage (mesh) pour augmenter la portée et la fiabilité.

Z-Wave est conçue pour être facilement intégrée dans les produits électroniques de consommation, y compris les appareils à piles tels que les télécommandes, les détecteurs de fumée et capteurs de sécurité.

Contenu du protocole[modifier | modifier le code]

Le protocole radio définit les couches radio, mais également les couches applicatives, ce qui permet l'interopérabilité des équipements.

Pour faciliter l'interopérabilité, le protocole permet de préciser le type d'équipement avec la notion de classes (exemples : interrupteur binaire, capteur binaire, capteur multi-niveaux, moteur multi-niveaux, thermostat, alarme, ...).

Pour communiquer, deux périphériques doivent être « inclus » dans le même réseau Z-Wave. Un même réseau Z-Wave peut comprendre jusqu'à 232 appareils.

Gestion du protocole[modifier | modifier le code]

Z-Wave a été développé par la société danoise Zen-Sys qui a été rachetée par la société américaine Sigma Designs en 2008.

Sigma Designs fournit les chips Z-Wave (ainsi que le fondeur Mitsumi, par accord avec Sigma Designs).

Plus de 100 fabricants utilisent cette technologie. Les fabricants sont regroupés au sein de l'Alliance Z-Wave. Les produits doivent être certifiés pour garantir leur interopérabilité. L'alliance a annoncé en 2012 que 700 périphériques avaient été certifiés[1].

Technologies concurrentes[modifier | modifier le code]

Passerelles Z-Wave[modifier | modifier le code]

Les produits Z-Wave peuvent être utilisés de manière autonome et décentralisée (un interrupteur et une prise par exemple) ou bien à l'aide d'une centrale ou passerelle (gateway) de manière centralisée. Les passerelles permettent d'ouvrir l'accès au réseau Z-Wave au monde extérieur (internet, réseau local).

Les premières centrales Z-Wave (et leur origine) sont :

Sécurité[modifier | modifier le code]

Z-Wave se base sur une seule plage de fréquence et est donc vulnérable à un brouilleur[2]. De plus le protocole lui même semble souffrir de problèmes de sécurité[3].

Dans l'état actuel de cette norme, il semble plus prudent de ne confier à Z-Wave (il en est probablement de même pour les systèmes mono fréquence de technologies proches) que des taches domotiques limitées aux éléments dont le dysfonctionnement ou le piratage ne pose pas de problème.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]