Zénon de Vérone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zénon de Vérone (né vers 300- mort le 12 avril 371 ou 380) fut évêque de Vérone et confesseur.

statue de Saint Zénon dans la Basilique de San Zeno à Vérone

Vie[modifier | modifier le code]

Né en Afrique (en Mauritanie) au début du IVe siècle, il quitta son pays natal pour venir à Vérone. Après avoir été moine, il fut élu évêque de la ville en 362.

Il baptisa de nombreux païens, et combattit vigoureusement l'arianisme. Il vivait simplement et pauvrement, et était réputé pour aller pêcher dans l'Adige afin d'assurer sa subsistance.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Cent vingt-sept textes appelés sermons ou traités ont été transmis sous le nom de Zénon de Vérone (premières éditions imprimées : Venise, 1508, puis Vérone, 1586, avec 105 textes tirés de la Bibliothèque capitulaire de Vérone). Par la suite, des doutes ont été exprimés sur l'attribution de ces textes. Les frères Pietro et Girolamo Ballerini, dans leur édition (Sancti Zenonis episcopi Veronensis sermones, Vérone, 1739), en retiennent quatre-vingt-treize, dont seize longs, en plaçant les apocryphes dans un appendice. C'est cette édition qui est reproduite dans la Patrologie Latine (vol. 11, col. 11-600). Il y en eut une autre à Augsbourg en 1788, qui contient des textes supplémentaires.

Représentations - Iconographie[modifier | modifier le code]

Fête - patronage[modifier | modifier le code]

Basilique de San Zeno à Vérone

Sa fête est fixée au 12 avril[1]. Il est le patron :

  • De la ville de Vérone où la Basilique San Zeno lui est dédiée.
  • Des pêcheurs
  • Des petits enfants qui apprennent à marcher

Il est aussi invoqué contre les inondations.

Une ville de Québec porte le nom de Saint-Zénon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Rosa Giorgi , « Le Petit Livre des saints » in le Larousse 2006 (ISBN 2-03-582665-9)

Article connexe[modifier | modifier le code]