Zénaïde Bonaparte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zénaïde et Maison Bonaparte.

Zénaïde Bonaparte

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Zénaïde Bonaparte à droite et sa sœur Charlotte, peintes par David en 1821

Titre

Princesse héritière d'Espagne

6 juin 180811 décembre 1813
(5 ans, 6 mois et 5 jours)

Prédécesseur Isabelle de Bourbon
Successeur Isabelle de Bourbon
Biographie
Dynastie Bonaparte
Naissance Paris
Décès Naples
Père Joseph Bonaparte
Mère Julie Clary
Conjoint Charles Lucien Bonaparte
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Princes héritiers d'Espagne

Zénaïde Lætitia Julie Bonaparte (Paris, 8 juillet 1801Naples, 8 août 1854), princesse française et altesse impériale (1804), infante d'Espagne (1808), était la fille de Joseph Bonaparte et de Julie Clary. Elle eut une sœur, Charlotte.

Elle épousa en 1822 le prince Charles Lucien Bonaparte, son cousin germain (fils de Lucien, frère de Napoléon Ier). Ils eurent douze enfants dont Lucien-Louis Bonaparte (1828-1895), cardinal et camerlingue et Napoléon-Charles Bonaparte.

L'éminent ornithologue qu'était Charles Lucien Bonaparte attribua le nom de Zenaida à un genre de tourterelles appartenant à la famille des Columbidae. Le peintre David fit son portrait et celui de sa sœur Charlotte (Charlotte et Zénaïde Bonaparte (1821)), lors de leur séjour à Bruxelles en 1821. Elle possédait dans ses collections, dans la villa Bonaparte à Rome, le tableau Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de David, qui lui avait été donné par son père[1].

Famille[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 1822, elle épousa à Bruxelles son cousin Charles Lucien Bonaparte, fils de Lucien Bonaparte . Ils eurent quatre fils et huit filles :

  • Joseph-Lucien Bonaparte, né à Philadelphie le 12-2-1824, mort à Rome le 2-9-1865, prince Bonaparte, sans alliance,
  • Alexandrine Bonaparte, née à Philadelphie le 06-07-1826, morte à Livourne en juin 1828,
  • Lucien-Louis Bonaparte, cardinal de l'Église catholique romaine (1828-1895),
  • Julie Bonaparte, née à Rome le 6-6-1830, morte à Rome le 28-10-1900, princesse Bonaparte et altesse (1853), mariée à Alessandro del Gallo, marquis de Roccagiovine[2]
  • Charlotte Bonaparte, née à Rome le 4-3-1832, morte à Rome le 10-9-1901, mariée en 1848 à Pietro comte Primoli di Foglia,(1821-1883), officier dans la marine pontificale, dont Joseph Primoli
  • Léonie Bonaparte, née à Rome le 18-09-1833, morte à Ariccia le 14-09-1839,
  • Marie-Désirée Bonaparte, née à Rome le 18-3-1835, morte à Spolète le 28-8-1890, alliée à Rome le 2-3-1851 à Paolo comte Campello della Spina, (1829-1917), propriétaire, auteur d'ouvrages historiques;
  • Augusta Bonaparte, né à Rome le 9-11-1836, morte à Rome le 29-3-1900, mariée à Paris le 1-2-1856 à Placido Gabrielli, 4ème et dernier prince de Prossedi, (1832-1911), président de la Banque de Rome, fils de Mario Gabrielli et de la princesse Charlotte Bonaparte, (fille de Christine Boyer, première épouse de Lucien Bonaparte);
  • Napoléon-Charles Bonaparte, officier de la Légion étrangère (1839-1899),
  • Bathilde Bonaparte, née à Rome le 26-11-1840, décédée à Paris le 9-6-1861, mariée à Paris en 1856 au comte Louis de Cambacérès, auditeur au Conseil d'État, député de l'Aisne,
  • Albertine Bonaparte, née à Florence le 12-03-1842, décédée à Rome le 03-06-1842,
  • Charles-Albert Bonaparte, né à Rome le 22-03-1843, décédée à Rome le 06-12-1847.

Titres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Lafenestre, Eugène Richtenberger (1905), Rome les musées, les collections particulières, les palais, p. 271 : « La réplique de la Villa Bonaparte est vraisemblablement celle que David avait peinte pour Charles IV roi d'Espagne ».
  2. (it)« Biographie de DEL GALLO DI ROCCAGIOVINE Luciano, fils d'Alessandro », sur Sénat de la République italienne (consulté le 15 avril 2012)

Source[modifier | modifier le code]

  • Gaston Sirjean, Généalogie des Maisons souveraines d'Europe, 1961.