Zédé-Dianhoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zédé-Dianhoun
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Vallée du Bandama
Département Béoumi
Géographie
Coordonnées 7° 32′ 33″ N 5° 27′ 02″ O / 7.54257, -5.450657° 32′ 33″ Nord 5° 27′ 02″ Ouest / 7.54257, -5.45065  
Altitude Max. 234 m
Divers
Langue(s) parlée(s) Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Zédé-Dianhoun

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Zédé-Dianhoun

Zédé-Dianhoun est une localité du centre de la Côte d'Ivoire et appartenant au département de Béoumi et de la Région de la Vallée du Bandama[1].

La localité de Zédé-Dianhoun est un chef-lieu de commune[2],[3]. Située à 20,5 km de la ville de Béoumi et à 20,5 km de Sakassou.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, cinq chefs se sont succédé Nanan Afflohan Diby, Pierre Kouassy, ancien fonctionnaire à Abidjan, qui démissionna pour porter les attributs de chef. Sa succession fut des plus calamiteuses, car son cousin Saraka Kouamé lui arracha le pouvoir en 1984 et l'exerça jusqu'en 1996, année où il fut destitué. Il fut remplacé par Atté Kouakou qui assura l'intérim jusqu'en septembre 2004, date de son décès. Nanan Kouassi Kouamé Bénoit, issu de la tribu Ko Kouassi Oussou, est chef du village depuis 2008, après quatre années de vacance du pouvoir.

Économie[modifier | modifier le code]

Zèdè Dianhoun, de par sa situation géographique a une potentialité agricole. En effet, Zèdè Dianhoun a une pluviométrie allant parfois jusqu'à 1660 mm/an. Les principales cultures sont : Le riz, le manioc, l'igname, l'arachide, l'anacarde, le café, le coton et même le cacao. L'or est aussi présent dans les forêts de ce village. Le village est dépourvu d'électricité, alors qu'une ligne haute tension traverse celui-ci. Elle est desservie par une route de mauvaise qualité reliant Béoumi et Sakasou.

Culture[modifier | modifier le code]

Le village a une vie culturelle via les différentes danses telles, l'Adjémélé, le Guédéguély, le Goli, et les jeux tels l'Atrêlè et l'Awalé

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Au plan infrastructure, le village de Zèdè-Dianhoun est doté d'un centre de santé, d'eau potable et d'électricité. Il est aussi doté d'une école de 6 classes.

Les différents villages du canton Zèdè[modifier | modifier le code]

Zédé-Dianhoun, chef-lieu de canton est à la tête de neuf autres villages formant le canton Zédé, à savoir

  • Sanhounty
  • N'Drébo
  • Bossi
  • Kpangbassou
  • Tièsso
  • Monimbo
  • Koumabo
  • Kaabo
  • Yoboué N'zué.

Frontières[modifier | modifier le code]

Dianhoun a pour frontière au sud le village de Zèdè Bossi et de Konamoukro, à l'ouest, Kpangbassou, au nord, le village de Fari-M'babo et Yoboué N'zué, à l'est Monimbo et une frontière naturelle, la rivière Kan qui fournit bon nombre de poissons lors de sa crue.

Végétation[modifier | modifier le code]

Le village de Zèdè Dianhoun est pourvu de forêt galerie, de savane arborée plus dense et herbeuse moins accentuée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Catalogue \ Côte d'Ivoire », sur geopostcodes.com (consulté le 25 octobre 2014)
  2. (fr) Décret n° 2005-314 du 6 octobre 2005 portant création de cinq cent vingt (520) communes.
  3. Décret n° 2008-115 du 6 mars 2008 portant création de 520 nouvelles communes