Yvon Chouinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yvon Chouinard bardé de coinceurs - Photo de Tom Frost
Yvon Chouinard donnant une leçon d'escalade glaciaire au mont Hood en 1979.

Yvon Chouinard, né en 1938 à Lewiston dans le Maine (États-Unis), est un grimpeur, alpiniste et chef d'entreprise américain fondateur des sociétés de matériel technique Black Diamond et Patagonia[1].

Par ses ascensions et ses inventions en termes de matériel technique, Yvon Chouinard a notamment participé à l'âge d'or de l'escalade au Yosemite dans les années 1960, promouvant notamment le clean climbing, et dans les années 1970 au développement de l'escalade glaciaire moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvon Chouinard naît en 1938 à Lewiston dans le Maine (États-Unis), au sein d'une famille d'origine canadienne. Durant son enfance, ses parents quittent le Maine pour s'installer dans le Sud de la Californie.

En 1953, à l’âge de 14 ans, il s’initie à l’escalade en tant que membre du Club de fauconnerie de la Californie du Sud. En 1957, devenu passionné d'escalade, il juge que les pitons qu'il utilise ne sont pas assez solides et il décide alors de fabriquer son propre matériel, des pitons et mousquetons en acier réutilisables, dans un petit atelier situé dans l’arrière-cour de la maison de ses parents à Burbank. Il gagne alors sa vie en vendant le matériel qu’il fabrique, depuis le coffre de sa voiture[2].

En 1965, il s’associe avec Tom Frost, grimpeur et ingénieur en aéronautique. La fabrication artisanale devient alors industrielle. Il ouvre son premier magasin, Great Pacific Iron Works, dans la cité balnéaire de Ventura en Californie[3]. Dans les années 1970, la société Chouinard Equipment devient le premier fournisseur de matériel d’escalade des États-Unis. En 1972, elle décide de remplacer dans son catalogue, les pitons qui abîment la roche par des coinceurs en aluminium, inventant la « grimpe propre »[4]. La même année, la société propose des articles et vêtements outdoor solides (anoraks de pluie enduits de polyuréthane, sacs de bivouac fabriqués en Écosse, gants et moufles d’Autriche en laine bouillie, bonnets « schizo » réversibles) et en 1973 prend le nom de Patagonia[5].

Le 1er décembre 1989, Yvon Chouinard et Chouinard Equipment fondent Black Diamond Equipment, fabricant et distributeur de matériel d'escalade, de montagne et de ski et d'équipements de survie. La société Black Diamond est cependant revendue en mai 2010 pour 90 millions de dollars à Clarus Corporation[6].

Ascensions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Climbing Ice, Random House, 1982
  • Let My People Go Surfing. The Education of a Reluctant Businessman, The Penguin Press, 2005
  • Homme d'affaires malgré moi : Confessions d'un alter-entrepreneur, Vuibert, 2006
  • Un business responsable, les leçons tirées de 40 ans d'expérience de Patagonia, Vuibert, octobre 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Steve Roper, Camp 4, Guérin,‎

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Yvon Chouinard (né en 1938), Patagonia : le pionnier de l’entreprise éthique et écologique », sur capital.fr,‎ (consulté le 9 février 2015)
  2. Un début comme forgeron, site patagonia.com
  3. (en)Great Pacific Iron Works, site patagonia.com
  4. Florent Maillet, « PATAGONIA, le pionnier de l'éthique écologique », sur Libre Service Actualités,‎
  5. Des vêtements pour grimpeurs, site patagonia.com
  6. (en) Black Diamond Merger, site rockclimbing.com, 11 mai 2010 (consulté le 13 mai 2015)
  7. (en) « A Short History of Yosemite Rock Climbing », sur yosemiteclimbing.org,‎ (consulté le 29 mai 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]