Yves Henry (pianiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yves Henry.

Yves Henry

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Yves Henry, à Villabé, en décembre 2014.

Naissance 2 avril 1959 (55 ans)
Évreux (France)
Activité principale pianiste
Style Musique classique
Formation Conservatoire national supérieur de Paris
Maîtres Pierre Sancan, Aldo Ciccolini
Enseignement Conservatoire national supérieur de Paris
Distinctions honorifiques Chevalier dans Ordre des Arts et des Lettres

Yves Henry est un pianiste classique français né le 2 avril 1959 à Évreux[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Henry est l'héritier d'une double ascendance pianistique au travers de deux pianistes pédagogues d'exception : Pierre Sancan et Aldo Ciccolini, qui l'ont formé selon un principe issu du XIXe siècle, qui exige une connaissance de tous les aspects de la musique : pianiste, chambriste, accompagnateur, chef d'orchestre voire compositeur.

En 1971, les parents d'Yves Henry s'installent en région parisienne, à Villabé, afin qu'Yves puissent suivre les cours du Conservatoire de Paris. Yves Henry demeure à Villabé jusqu’en 1983[3].

Yves Henry étudie au Conservatoire de Paris avec Pierre Sancan de 1971 à 1976 puis se perfectionne auprès d'Aldo Ciccolini de 1977 à 1981. À 22 ans, Il est déjà lauréat de sept premiers prix[4] : premiers prix de piano, de musique de chambre, d'harmonie, de contrepoint, de fugue, d'accompagnement et de direction de chant[2].

Il se produit en récital ou avec orchestre dans la plupart des pays d'Europe, aux États-Unis, en Chine et au Japon et a été reconnu comme un grand interprète de Schumann. Il a joué notamment au Lincoln Center à New York, au Schauspiel Haus à Berlin, au Gewandhaus de Leipzig, dans de très nombreux festivals français (Nancyphonies[5], La Roque-d'Anthéron, Musique en Côte Basque, Festival estival de Paris, Festival Chopin à Bagatelle...) et étrangers (festivals de Varna, Berlin, Catalogne romane, Ascona, Thessalonique, Mai Musical de Hong Kong...).

Il enseigne aujourd'hui au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (harmonie) ainsi qu'au Conservatoire national de région de Paris (piano). Il est régulièrement invité aux États-Unis, au Japon et en Chine pour des concerts et des classes de maître dans les universités.

Depuis le 5 janvier 2011, il est le nouveau président du Festival de musique de Nohant (village de George Sand, dans le département de l'Indre), qui regroupe les Fêtes romantiques de Nohant et les Rencontres internationales Frédéric Chopin, où il a succédé à Alain Duault[6].

Le nouveau conservatoire de musique de Villabé, inauguré le 6 décembre 2014, porte son nom[7].

Prix[modifier | modifier le code]

Yves Henry devant le conservatoire qui porte son nom à Villabé.

1er grand Prix du Concours international Robert Schumann à Zwickau en 1981.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nommé chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture le 14 juillet 2003, il est promu officier le 4 janvier 2010[8].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. a et b « Yves Henry », sur le site du magazine Le Point,‎ 30 mai 2011 (consulté le 6 décembre 2014).
  3. Discours d'Yves Henri lors de l’inauguration du conservatoire de musique de Villabé qui porte son nom, le 6 décembre 2014.
  4. « Yves Henry, Biographie commentée », sur Piano bleu (consulté le 6 décembre 2014)
  5. « Yves Henry », sur le site internet des Nancyphonies
  6. « Site du festival de Nohant », sur sur son site internet
  7. « Inauguration du conservatoire de musique, samedi 6 décembre 2014 », sur le site internet de la mairie de Villabé (consulté le 6 décembre 2014)
  8. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010