Yves Ghiai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yves Farhad Khan Ghiaï de Chamlou est un architecte belgo-iranien né à Uccle (Belgique) le .

Yves Ghiaï-Chamlou

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Farhad Khan Ghiaï de Chamlou, issu d'une grande famille de Khans (noblesse iranienne), termine ses études secondaires au Lycée Janson-de-Sailly en 1977 et obtient son diplôme d'architecture au Pratt Institute de New York en 1982 suivit d'une Maîtrise d'Architecture au California College of the Arts (en).

Fils de l'architecte iranien Heydar Ghiaï de Chamlou, il débute sa carrière à San Francisco où il réalise une série d'immeubles d'habitation à la fois futuristes, de par les matériaux utilisés et contextuels, de par les volumes se mariant à l'architecture victorienne de San Francisco.

En 1993, il obtient sa première commande importante : la conception d'une ville balnéaire au Costa Rica. À celle-ci viennent s'ajouter un centre hôtelier de cure à Dully, en Suisse puis une commande visant à redessiner le plan d'urbanisme du centre ville de Prince George en Colombie-Britannique (Canada). C'est en juin 2003 que la ville de Prince George adopte le plan conçu par Yves Ghiai, couvrant la totalité de son centre ville. Ghiai est alors honoré par le maire de Prince George, Colin Kinsley, qui lui octroie la clef de la ville.

En avril 2002, il est reçu membre de l'Académie d'architecture à Paris.

En 2011, il obtient sa première commande pour une tour de 30 étages à Oakland, Californie, la " Tour Iwate".

Professeur d'architecture au Fashion Institute of Design & Merchandising (en) et à l'Université de Berkeley,conférencier au California College of the Arts (en), il a été publié dans plus de trente revues. Il a également été honoré par Willie Brown Jr. (en), maire de San Francisco, qui a proclamé le 26 octobre « journée Ghiaï » à San Francisco.

Yves Ghiaï est aussi franc-maçon

Théories et influences[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Depuis 25 ans, Yves Ghiaï élabore une fusion d'éléments mystico-poétiques d'inspiration iranienne et de vocabulaire architectural moderne, voire futuriste.

En 1986, il développe « la pensée pyramidale », qu'il enseigne à ses élèves depuis et qui consiste à unifier et simplifier l'approche conceptuelle visant à la création et au design.

En 1989, il crée « Le Sensor », module architectural visant à mesurer non pas les rapports de proportions physiques entre l'homme et l'espace, mais les sensations intuitives ressenties par rapport aux formes architecturales.

Fortement influencé par l'œuvre de son père Heydar Ghiaï de Chamlou, il s'efforce de perpétuer une architecture de fusion entre la culture persane et l'avant-gardisme occidental.

Peinture[modifier | modifier le code]

Influencé par l'œuvre de Salvador Dalí et par les éléments plastiques de la calligraphie persane, Yves Ghiaï s'efforce de marier le surréalisme aux éléments architecturaux et à la mystique iranienne en y ajoutant ses propres messages philosophiques.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Prenant exemple sur la phrase de Heydar Ghiaï :« La proportion n'est pas un principe d'architecture mais un principe de vie »[1]. Yves Ghiaï s'efforce depuis 30 ans de construire une vision de la vie basée sur une « Esthétique architecturale » . Un aperçu de cette philosophie pourrait se résumer dans ces quelques citations:

  • Le « Bien » et le « Mal » n'existent pas, il n'y a que le « Beau » et le « Laid »[2].

Principales réalisations et projets[modifier | modifier le code]

  • Villa individuelle, Cap d'Antibes, France 1984
  • Une serie de complexes d'habitations jumlées, San José, Californie 1984-1989
  • Résidence royale, San Francisco 1992
  • Maison Astrolabe, San Francisco 1996
  • Château Golestan, baie de San Francisco 2000
  • Metropolis, Prince George, Canada 2004
  • Les Jardins Secrets, Dully, Suisse 2005
  • El Golestan, Playa Grande, Costa Rica 2006
  • Villa individuelle, Playa Grande, Costa Rica 2006
  • Tour Iwate, Oakland, Californie 2013

Peintures[modifier | modifier le code]

Design Industriel[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Architecture Mediterraneenne, No 46, "Residence Royale", Marseille, 1995, pp.195-97
  • Architecture Mediterraneenne, No 51, "Maison Astrolabe", Marseille, 1998, pp.230-31
  • Architecture Mediterraneenne, No 52, "Château Golestan", Marseille, 1999, pp. 209-16
  • Architecture Mediterraneenne, No 55, "From father to son, a dynasty of builders", Marseille, 2001, pp. 130-60
  • Persian Heritage, No 19, "Like Father Like Son", New Jersey, 2000, p. 29
  • Persian Heritage, No21, "Interview with Farhad Ghiai", New Jersey, 2001, pp.28-32
  • Sun Coast Architect/Builder, Vol58, No.6, "San Francisco Luxury Triplex", Californie, 1993, pp.24-26
  • Architectural Records, No.11, "Destination Architecture", New York, 1998, pp.110-11
  • AIA San Francisco, "people and Places", San Francisco, 1995, p.12
  • AIA San Francisco, "people and Places", San Francisco, 1998, p.20
  • AIA San Francisco, "people and Places", San Francisco, 1993, p.8-9
  • AIArchitect, "Green Luxury in Costa Rica", Washington DC, 1995, p.19
  • AIArchitect, " Mayor Brown Recognizes Yves Ghiai", Washington, 1998, p.8
  • Provence, "Architectures sans Frontieres", Marseille, 31 décembre 1999, p.3
  • The Independent, " Local Firm makes Good", San Francisco, Nov.8, 1997, p.5
  • Kayhan, "Kakhe Golestan", London, Feb.24, 2000, p.5
  • California Home and Design, "San Francisco 2001 Home Tour", octobre 2001, p.130
  • TeNeues, "San Francisco Houses", Loft Publications, Espagne, été 2003, pp, 314-329 ISBN 3-8238-4526-8
  • California Masons, California, USA, Cover Story, mars 2004
  • Prof. Laurie Palmer, "3 Acres On The Lake", Book, WhiteWalls Publications, Chicago, 2004, p.113 ISBN 0-945323-03-4
  • Diablo Publications, "The Palace Next Door", Californie, février 2004, p.80
  • Kayhan Newspaper, "Academic Medal for Yves Ghiai", Londres, 13 mai 2003, p.5
  • Martha Honey, "Ecotourism and Sustainable Development", Island Press, 1999, pp.165-66 ISBN 1-55963-581-9
  • Walter A. Rutes, Richard H. Penner, Lawrence Adams, " Hôtel Design, Planning and Development", 2001,W.W. Norton & Company, New-York, p.172 ISBN 0-393-73055-7

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. citation tirée de l'ouvrage:Max Gérard, Iran Senat Heydar Ghiaï, Editions Draeger, 1976
  2. citation tirée de l'ouvrage:Kamshad Raiszadeh, Interview with Farhad Ghiai,Editions Persian Heritage, Inc., Vol.6, No21, 2001

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. Ghiaï Architectes
  2. Histoire des Khans Ghiaï de Chamlou
  3. [PDF]California Freemason
  4. Rozaneh Magazine
  5. Green Clips
  6. Prince George Citizen
  7. Emporis Tour Iwate