Yves Daudigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yves Daudigny
Yves Daudigny lors des voeux au personnel du Conseil général de l'Aisne. Janvier 2014
Yves Daudigny lors des voeux au personnel du Conseil général de l'Aisne. Janvier 2014
Fonctions
Sénateur de l'Aisne
En fonction depuis le 1er octobre 2008
Président du Conseil général de l'Aisne
En fonction depuis le 1er avril 2001
Prédécesseur Jean-Pierre Balligand
Conseiller général du canton de Marle
En fonction depuis le 17 mars 1985
Prédécesseur Henri Loncq
Maire de Marle
13 mars 198318 mars 2001
Prédécesseur Pierre Touron
Successeur Jacques Sevrain
Biographie
Date de naissance 23 février 1947 (67 ans)
Lieu de naissance Chavignon (Aisne)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Professeur de physique

Yves Daudigny, né le 23 février 1947 à Chavignon (Aisne), est un homme politique socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de physique, il est élu la première fois conseiller municipal à Marle en 1977. Élu maire en 1983 (fonction qu'il garde jusqu'en 2001), il est élu conseiller général de l’Aisne à partir de 1985 dans le canton de Marle. En 2001, il succède à Jean-Pierre Balligand et devient président du Conseil général de l'Aisne. Il sera dès lors réélu en 2004, 2008 et 2011[1].

Également 1er vice-président entre 1986 et 1994, puis président à partir de 1994 du syndicat du pays de la Serre et de la communauté de communes du Pays de la Serre il garde cette fonction jusqu'en 2014.

Ancien vice-président de l’Assemblée des départements de France[2] il est encore membre du bureau aujourd'hui et demeure président de la commission Politiques Sociales et Familiales de l'ADF[3].

Le 21 septembre 2008, il est élu sénateur de l'Aisne. Il devient le premier sénateur de gauche élu dans l'Aisne depuis la création de la Ve République. Suite aux élections sénatoriales de septembre 2011 et du basculement du Sénat à gauche, il est nommé Rapporteur général de la commission des Affaires sociales, chargé notamment du Projet de loi de financement de la sécurité sociale[4].

Issu d'une famille totalement axonaise sur plusieurs générations. Ses racines se regroupent autour de Laon et Château-Thierry. La branche paternelle grandit sur les villages de Merlieux-et-Fouquerolles ainsi que Cessières. Par sa branche du Sud de l'Aisne, il cousine avec Paul et Camille Claudel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]