Yves Boisvert (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yves Boisvert.

Yves Boisvert

Nom de naissance Yves Boisvert
Naissance 26 septembre 1950
L'Avenir
Décès 23 décembre 2012 (à 62 ans)
Sherbrooke (Québec)
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Écrivain
Formation

Yves Boisvert (né à L'Avenir le 26 septembre 1950 et mort le 23 décembre 2012 à Sherbrooke[1]) est un poète québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1964, il se consacre entièrement à l'écriture de la poésie.

Il est le fondateur de la revue de poésie L'Écritur (1972), un cofondateur de l'Atelier de production littéraire de la Mauricie (1976) et un des fondateurs du Festival international de la poésie de Trois-Rivères (1985), pour lequel il a travaillé pendant quelques années.

Il obtient une Maîtrise ès arts, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, en 1979.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Le triptyque Cultures périphériques qui oppose le chaouin au penseur niaiseux est sans doute son œuvre la plus remarquable[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pour Miloiseau, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1974.
  • Mourir épuise, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1974.
  • (Avec Béatrice Morin-Guimond et Carolle Richard), Contes populaires de la Mauricie, Montréal, (Québec), Canada, Fides, 1978 (avec une préface de Clément Légaré).
  • Simulacre dictatoriel, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1979.
  • Vitraux d'éclipse, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1981. (ISBN 2890460355)
  • Formules, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Sextant, 1981.
  • Lis : écris!? , Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Sextant, 1981. (ISBN 2920260057)
  • Poèmes sauvés du monde, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1985. (ISBN 2890460827)
  • Gardez tout, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1987. (ISBN 2890461106)
  • Peaux aliénées, Varennes, (Québec), Canada, Éditions Rebelles, 1987. (ISBN 9782892780055)
  • Les Amateurs de sentiments, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Écrits des Forges ; Chaillé-Sous-Les Ormeaux, France, Le Dé bleu, 1989. (ISBN 2890461467 et 2900768799)
  • Oui = non, Outremont, (Québec), Canada, Éditions VLB, 1990. (ISBN 2890054071)
  • (Avec Béatrice Morin-Guimond, Clément Légaré et Carolle Richard), Beau Sauvage et autres contes de la Mauricie, Québec, (Québec), Canada, Presses de l'Université du Québec, 1990.
  • La balance du vent, Montréal, (Québec), Canada, Le Noroît; Chaillé-Sous-Les Ormeaux, France, Le Dé bleu, 1992. (ISBN 2890182436 et 2840310007)
  • Voleurs de cause, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1992. (ISBN 2890462668)
  • La copine, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 1994. (ISBN 2-89261-063-X)
  • Aimez-moi, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 1994. (ISBN 2-89261-102-4)
  • Poèmes de l'avenir, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 1994. (ISBN 2-89046-331-1)
  • Le gros Brodeur, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 1995. (ISBN 2-89261-136-9)
  • Chiffrage des offenses, Montréal, (Québec), Canada, Éditions L'Hexagone, 1997. (ISBN 2890062694)
  • « Les Chaouins : paysage d’une mentalité », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 87, 1997, p. 8-9.[4]
  • Triptyque Cultures périphériques, conception et réalisation graphiques de Dyane Gagnon, Trois-Rivières, 1997-2004.
    • Les chaouins, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions d'art Le sabord; Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 1997. (ISBN 2-9804048-2-9 et 2-89261-204-7)
    • La pensée niaiseuse, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions d'art Le sabord, 2001. (ISBN 2-922685-14-4)
    • Mélanie Saint-Laurent , Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions d'art Le sabord, 2004. (ISBN 2-922685-31-4)
  • L'autre, Cap-de-La-Madeleine, (Québec), Canada, Éditions Cobalt, 2001. (ISBN 2-922877-03-5)
  • Bang!, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 2002. (ISBN 2-89046-681-7)
  • Écritures des territoires de l'écriture, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 2003. (ISBN 2-89261-378-7)
  • Romans de la poésie, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 2005. (ISBN 2-89261-426-0)
  • (Avec José Acquelin), « Patrice Desbiens. Un couteau à beurre en plastique volé à l’Académie », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 119, 2005, p. 7-10.[5]
  • Quelques sujets de Sa Majesté, Montréal, (Québec), Canada, Éditions XYZ, 2008. (ISBN 978-2-89261-531-9)
  • Classe moyenne, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges; Éditions Phi, Differdange, Luxembourg, 2011. (ISBN 978-2-89645-115-9 et 978-87962-264-4[à vérifier : isbn invalide])
  • Une saison au cœur de la reine, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 2011. (ISBN 978-2-89645-184-5)
  • Une saison en paroisses mauriciennes, Trois-Rivières, (Québec), Canada, Éditions Écrits des Forges, 2013. (ISBN 978-2-89645-235-4) (livre posthume)

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après Radio-canada.ca, le 24 décembre 2012.
  2. Janie Handfield, « Les territoires imaginaires dans le triptyque Cultures périphériques d'Yves Boisvert », mémoire de maîtrise, Université du Québec à Montréal. [1];
    Louis Hamelin, « Le scrap-book de la Contre-Amérique : revoilà Yves Boisvert, en forme, solide comme un chêne, ou serait-ce plutôt un bouleau? », Lettres québécoises : la revue de l'actualité littéraire, no 87, 1997, p. 10-11. [2];
    Jacques Paquin, « Là où ça résiste », Voix et Images, vol. 24, no 2, (71) 1999, p. 416-421. [3];
    Simon Harel, « Les braconniers de la prise de parole dans Les chaouins d’Yves Boisvert », colloque de l’Association canadienne de littérature comparée (ACLC), Congrès des Sciences humaines, Vancouver, 1er juin 2000;
    Simon Harel, « Les accommodements déraisonnables du territoire poétique dans l’œuvre d’Yves Boisvert », dans le cadre du colloque organisé par le CELAT, Traces d’appartenances : de nouvelles avenues pour la recherche sur la construction des identités, Congrès de l’ACFAS, Ottawa, 13-14 mai 2009;
    José Acquelin, Compte rendu de Mélanie Saint-Laurent, Estuaire, vol. 123, 2005, p. 71-72.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]