Yves-Noël Genod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yves-Noël Genod, comédien français né en 1972, s’est mis, depuis 2003, à l’invitation du chorégraphe Loïc Touzé, à fabriquer aussi ses propres spectacles à ce jour très nombreux (près d’une cinquantaine en dix ans)     

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Yves-Noël Genod fait du théâtre depuis tout petit avec ses cousins et ses cousines puis en rejoignant une troupe amateur à l’adolescence (La Funambule). Claude Régy, dont il fait très jeune la rencontre (à Villeurbanne, au TNP) lui propose plus tard un petit rôle à la Comédie Française dans Ivanov (rôle de Iégoroutchka). Il suit en auditeur libre les cours de Claude Régy au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, puis s’inscrit à l’Ecole d’Antoine Vitez (à Chaillot, puis à l’Odéon). Il suit un stage d’Actors Studio avec Blanche Salant. Il découvre la danse contact improvisation avec Didier Silhol. Après cinq spectacles avec Claude Régy, il rejoint la troupe du Théâtre du Radeau dirigée par François Tanguy (Chant du Bouc, Choral, Bataille du Tagliamento). Ses dernières expériences théâtrales d’envergure, en tant que comédien pour d’autres metteurs en scène, sont Le Cadavre Vivant de Léon Tolstoï avec Julie Brochen en 2003-2004 (rôle de Victor Karénine) et Mary, Mother Of Frankenstein, de et par Claude Schmitz, en 2010 (rôle de la créature).  

Il travaille régulièrement sur France Culture (l'émission L'Atelier intérieur) et donne de nombreux stages. 

Mises en scène[modifier | modifier le code]

En attendant Genod, Nantes, Lieu Unique, juin 2003

Groupe Saint Augustin, Nantes, Lieu Unique, juin 2004

Pour en finir avec Claude Régy, Labos d’Aubervilliers, novembre 2004

Le Groupe Saint Augustin On Ice, Labos d’Aubervilliers, novembre 2004

Une saison en enfer (première version), Labos d’Aubervilliers, novembre 2004

Z'avatars, Nantes, Lieu unique, mars 2005

Chansons de l’Apocalypse, TNT, Bordeaux, mars 2005.

Dior n'est pas Dieu, avril 2005, festival 100 Dessus Dessous à la Villette, à Paris

Hommage à Catherine Diverrès, Centre Chorégraphique de Rennes, octobre 2005

Le Dispariteur, Ménagerie de Verre, Paris, novembre 2005 et repris dans le même lieu en mars 2006

Dictionnaire des Açores, festival Artdanthé, Vanves, février 2006

Pour la Sainte Mathilde, Centre Chorégraphique de Montpellier, mars 2006

Jésus revient en Bretagne, festival Agitato, Rennes, mai 2006

Nouveau Monde, juillet 2006, Domaine de Chamarande

Domaine de la jalousie, festival Actoral, Marseille, septembre 2006

Elle court dans la poussière, la rose de Balzac, Ménagerie de Verre, à Paris, novembre 2006 puis repris à Bologne, en Italie, en avril 2007

Les Valeurs, au TNT à Bordeaux, en juin 2007

La Descendance, Festival d'Avignon dans le cadre du « Vif du sujet », juillet 2007

Monsieur Villovitch, festival Actoral, Marseille, octobre 2007

Blektre, pièce de Charles Torris et Nathalie Quintane, festival Actoral, Marseille, octobre 2007, reprise à Paris au théâtre de la Colline en novembre 2007 puis à Bruxelles, en avril 2008  (festival Compil’ d’avril, à la Raffinerie) 

Marseille, octobre 2007, reprise à Paris au théâtre de la Colline en novembre 2007 puis à Bruxelles, en avril 2008  (festival Compil’ d’avril, à la Raffinerie)

Hamlet — Villette, décembre 2007, festival 100 Dessus Dessous, La Villette, Paris

Hamlet  Ménagerie, avril 2007 Ménagerie de Verre, Paris

Oh, pas d'femme, pas d'cri, théâtre de Gennevilliers, juin 2008, festival TJCC

Felix, dancing in silence, spectacle d’école présentée en octobre 2008 à Berlin

Mamzelle Poésie, pièce de Liliane Giraudon au Studio-Théâtre de Vitry, puis à la Ménagerie de Verre dans l’installation lumineuse d’Yves Godin (décembre 2008)

C'est pas pour les cochons !, collaboration avec Kataline Patkaï, théâtre de Vanves (festival Artdanthé), février 2009, puis repris l’année suivante (toujours à Vanves)

Yves-Noël Genod, présenté en mai 2009 au Théâtre National de Chaillot, à Paris

Vénus & Adonis, d'après le poème de Shakespeare, présenté en juin 2009 au théâtre de Gennevilliers (festival TJCC)

La Dernière et l'avant-dernière page d'un poème lent, présenté au Musée de la Danse, à Rennes et repris à la Ménagerie de Verre, à Paris, en mars 2010 sous le nouveau titre : Rien n'est beau. Rien n'est gai. Rien n'est propre. Rien n'est riche. Rien n'est clair. Rien n'est agréable. Rien ne sent bon. Rien n'est joli'

Hamlet — Vanves, mars 2010 théâtre de Vanves (Ardanthé)

Le Parc intérieur, présenté en juillet 2010 au théâtre la Condition des soies d’Avignon[1].

L'Echange (comme la pièce de Paul Claudel) présenté en septembre 2010 à Versailles (festival Plastique Dance Flore)

La Mort d'Ivan Ilitch, Marseille, festival actOral, octobre 2010, repris à Lausanne (festival Les Urbaines) en décembre 2010 puis à Paris au théâtre de la Bastille en février 2012

1er avril, représenté à Bruxelles, festival Compil' d'Avril, à la Raffinerie, en avril 2011

Yves-Noël chante Barbara, présenté en avril 2011, au centre Barbara, à Paris

Grains de Pollen, pièce d’école (école du TNB, Rennes) présentée à Berlin et à Rennes en mai 2011

Hommage Domage, au Centre culturel Suisse à Paris, en juin 2011

Haschish à Marseille, festival Actoral, à Marseille en septembre-octobre 2011

Réunion des scènes infinie, en novembre 2011, à La Réunion (festival Total Danse)

— je peux / — oui, diptyque présenté en décembre 2011 au Théâtre de la Cité internationale, à Paris.

Une saison en enfer (deuxième version), au Théâtre de la Bastille en février 2012

Chic by Accident, mars 2012, Ménagerie de Verre, à Paris.

Hotel Palace, avril 2012, festival Live Arts Week à Bologne, Italie

Je m'occupe de vous personnellement, mai-juin 2012, Théâtre du Rond-Point, Paris.

« Disparaissez-moi ! », Avignon, juillet 2013, repris en janvier et février 2014 au Théâtre Garonne, Toulouse (festival In extremis)

L’Invention de la course à pied (et autres trucs), à partir du texte de Jean-Michel Espitalier, octobre 2013, Marseille (festival Actoral), repris à Toulouse en février 2014 (festival In extremis).

Un petit peu de Zelda, Ménagerie de Verre, Paris, novembre 2013

1er Avril, théâtre des Bouffes du Nord, Paris, avril 2014[2],[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]