Yves-Marie André

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le Petit P. André, prédicateur du XVIIe siècle
Portrait du XVIIIe siècle

Yves-Marie André (son nom complet étant Yves-Alexis-Marie de l'Isle-André), né à Châteaulin, Finistère (France) le 22 mai 1675 et décédé à Caen, Calvados (France) le 26 février 1764, était un prêtre jésuite français, philosophe et écrivain de renom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entra chez les Jésuites en 1693, et enseigna d'abord la philosophie à Amiens, puis au collège du Mont à Caen, mais, ayant manifesté trop d'attachement aux doctrines de Descartes et de Malebranche, il fut retiré de cet enseignement et chargé d'une chaire de mathématiques à Caen.

Il est surtout connu par un Essai sur le Beau, paru en 1741. On lui doit aussi un Traité sur l'homme, où il cherche à expliquer l'action de l'âme sur le corps.

Le P. André a laissé des manuscrits qui sont conservés à la bibliothèque de Caen.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Yves-Marie André » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)