Yvain de Galles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mortagne, monument à Yvain.
Mortagne, siège de la ville.

Yvain de Galles (gallois : Owain Lawgoch, anglais : « Owain of the Red Hand »), Owain ap Thomas ap Rhodri (c. 1330 - 1378) était un prétendant au titre du prince du royaume de Gwynedd et du Pays de Galles.

Après la mort de Llywelyn le Dernier en 1282, Yvain fait valoir ses prétentions au trône de Gwynedd, puisqu'il est un petit-neveu de ce dernier, petit-fils de Rhodri ap Gruffudd, le frère de Llywelyn. Yvain est un soldat qui sert en Espagne, en France, Alsace et en Suisse. Il mène une compagnie combattant pour les Français contre les Anglais lors de la guerre de Cent Ans. Il a de bonnes relations avec Bertrand Du Guesclin et d'autres qui reçoivent l'appui de Charles V de France. En 1363, il revient au Pays de Galles pour revendiquer ses droits, en vain. En mai 1372 à Paris, Yvain annonce qu'il a l'intention de réclamer le trône du Pays de Galles. Il s'embarque (en voile) à Harfleur avec de l'argent emprunté à Charles V, mais l'expédition doit être abandonnée lorsque Charles décide qu'il a besoin des services d'Yvain en tant que soldat à La Rochelle. Owain Lawgoch se distingua surtout sur mer où il participa à de nombreuses batailles. Le 23 août 1372, Owain fit prisonnier Jean de Grailly, captal de Buch à Soubise.

En 1377 Yvain prévoit une autre expédition, cette fois avec l'aide de la Castille. Le gouvernement anglais alerté envoie un espion, l'écossais Jon Lamb, pour assassiner Yvain, ce qu'il fait en juillet 1378 au siège de Mortagne-sur-Gironde, en Saintonge.

Sources[modifier | modifier le code]

  • A. D. Carr, Owen of Wales: The End of the House of Gwynedd (Cardiff, 1991)
  • Georges Bordonove, Les Rois qui ont fait la France - Les Valois - Charles V le Sage, tome 1, éditions Pygmalion, 1988.

Lien interne[modifier | modifier le code]