Yumie Hiraiwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yumie Hiraiwa en 1939

Yumie Hiraiwa (平岩 弓枝, Hiraiwa Yumie?, née le 15 mars 1932) est une écrivains japonaise, lauréate du prix Naoki[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du prêtre en chef d'un sanctuaire Hachiman du quartier de Yoyogi, Hiraiwa Yumie naît à Tokyo en 1932. Après avoir obtenu son diplôme du département de littérature japonaise de l'université pour femmes du Japon, l'écrivaine en herbe étudie auprès du romancier Togawa Yukio et devient membre du Shinyo-kai, association de promotion de la littérature fondée en mémoire du romancier Hasegawa Shin. En 1959, son roman Taganeshi (« un graveur de nom sur épée ») est couronnée du prix Naoki.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses œuvres représentatives comprennent la série de romans policiers historiques Onyado Kawasemi (« L'auberge Kawasemi »). Ses travaux couvrent un large éventail de genres, y compris des romans historiques et contemporains, des mystères, des romans sur l'adolescence et les scénarii de pièces de théâtre et de téléfilms[2]. En 1987, elle devient membre du comité de sélection du prix Naoki.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sachiko Shibata Schierbeck et Marlene R. Edelstein, Japanese women novelists in the 20th century: 104 biographies, 1900-1993, Museum Tusculanum Press,‎ 1994 (ISBN 87-7289-268-4, lire en ligne), p. 157
  2. (en) Makoto Ueda, The Mother of Dreams: Portrayals of Women in Modern Japanese Fiction, Kodansha International,‎ 2004 (ISBN 4-7700-2976-4, lire en ligne), p. 258