Yuktibhasa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yuktibhasa (en malayalam : യുക്തിഭാഷ) ou Ganita Yuktibhasa est un traité de mathématiques et d'astronomie, écrit par l'astronome indien Jyeṣṭhadeva (en)[1], membre de l'école du Kerala, en 1530[2].

Le traité récapitule les travaux de Madhava de Sangamagrama, Nilakantha Somayaji (en), Parameswara, Jyeṣṭhadeva, Achyuta Pisharati (en) et d'autres astronomes mathématiciens de cette école. Plusieurs historiens voient dans le Yuktibhasa le premier traité d'analyse[3],[4],[5], devançant de trois siècles la redécouverte du calcul infinitésimal par les occidentaux. Cependant, le traité eut peu d'écho en dehors des frontières du Kerala, sans doute parce qu'il fut rédigé dans la langue locale, le malayâlam.

On trouve notamment dans l'ouvrage le développement d'une fonction sous forme de série infinie, les séries entières et de Taylor, des séries trigonométriques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Yuktibhāṣā » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) John J. O’Connor et Edmund F. Robertson, « Jyesthadeva », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  2. (en) K. V. Sarma (en) et S. Hariharan, « Yuktibhāṣā of Jyeṣṭhadeva: A book on rationales in Indian Mathematics and Astronomy: An analytic appraisal », Indian Journal of History of Science, vol. 26, no 2,‎ 1991 (lire en ligne)
  3. (en) Canisius College (en), Neither Newton nor Leibniz - The Pre-History of Calculus and Celestial Mechanics in Medieval Kerala
  4. (en) John J. O’Connor et Edmund F. Robertson, « An overview of Indian mathematics », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  5. (en) Charles Whish (en), « On the Hindú Quadrature of the Circle, and the infinite Series of the proportion of the circumference to the diameter exhibited in the four S'ástras, the Tantra Sangraham, Yucti Bháshá, Carana Padhati, and Sadratnamála », Trans. RAS (en), vol. 3, no 3,‎ 1834, p. 509–523

Article connexe[modifier | modifier le code]

Mathématiques indiennes