Yu Gwan-sun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Yu Gwan-sun
Yu gwansun.JPG
Statue en bronze de Yu Gwan-Sun du mémorial de Cheonan

Hangeul 유관순
Hanja 柳寬順
Romanisation révisée Yu Gwan-sun
McCune-Reischauer Yu Kwan-sun

Yu Gwan-Sun (16 décembre 1902 - 12 octobre 1920) est une lycéenne coréenne et une des figures des mouvements de résistance de 1919 lors de la colonisation de la Corée par le Japon.

Famille[modifier | modifier le code]

Yu Gwan-Sun est née le 16 décembre 1902 dans le quartier de Yongdu, de l'arrondissement Byeongcheon, de la ville de Cheonan. Elle était la deuxième fille d'une famille de trois enfants. Sa mère s'appelait Lee So-je et son père Yu Jung-Kwon. Ses parents ont été tués par la police japonaise durant le mouvement d'indépendance du 1er mars 1919.

Résistance[modifier | modifier le code]

Elle participe au mouvement d'indépendance du 1er mars 1919 alors qu'elle est encore lycéenne dans le lycée de l'université Ewha. Après la mort de ses parents, elle retourne dans sa ville d'origine où elle mène le mouvement d'indépendance du marché Aunae du 1er avril 1919. Le mouvement réunit près de 3000 participants.

Elle est arrêtée et condamnée à trois ans de prison dans le verdict définitif rendu par les Japonais. Elle est d'abord incarcérée dans la prison de Gongju et meurt ensuite sous la torture dans la prison de Seodaemun le 12 octobre 1920.

Commémoration[modifier | modifier le code]

Des lieux dédiés à la mémoire de Yu Gwan-Sun se trouvent dans la ville de Cheonan. En 1969, le gouvernement coréen prend la décision de construire des sites dédiés à son souvenir. Ces sites sont constitués de sa statue en bronze, son lieu de naissance, sa tombe, son portrait, la tour de guet, le monument du mouvement d'indépendance, le hall et le pavillon en sa mémoire qui est achevé en 1972. Ce dernier fait partie des reliques historiques coréennes et porte le numéro 230.

Le jour anniversaire de sa mort, le 12 octobre, est commémoré dans la ville de Cheonan.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]