Youri Illienko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Youriï Illienko (en russe : Юрій Герасимович Иллєнко ; en anglais : Yuri Ilyenko) est un réalisateur, scénariste et opérateur soviétique et ukrainien, né le 18 juillet 1936 à Tcherkassy, en RSS d'Ukraine et mort le 15 juin 2010 (à 73 ans) à Prokhorivka, dans l'oblast de Tcherkassy, en Ukraine.

C'est une personnalité remarquée du cinéma soviétique et du cinéma ukrainien, ayant notamment pris part au mouvement dit de l'« École poétique de Kiev » durant les années 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 18 juillet 1936 à Tcherkassy (centre de l'Ukraine), Youri Illienko est diplômé en 1960 du VGIK, dans la section image, sous la direction de Sergueï Ouroussevski. On retrouve ainsi chez Youriï Illienko, l'influence du chef-opérateur de Quand passent les cigognes (Летят журавли, 1957) ou de Soy Cuba (Я - куба, 1964) : une caméra mobile et le recours aux plans-séquences.

Après des débuts au Studio de Yalta, il se met à travailler pour le Studio Dovjenko de Kiev[1]. Sa contribution au film de Sergueï Paradjanov, Les Chevaux de feu lui fait rapidement accéder à une reconnaissance internationale. On lui attribue notamment le dynamisme et le caractère innovant (pour 1964) de la photographie de ce film, tourné dans les Carpates ukrainiennes.

Il participe ensuite de manière décisive au mouvement dit de l'« École poétique de Kiev » (milieu des années 1960 - début des années 1970) aux côtés de Léonide Ossyka et de quelques autres. Son premier film en tant que réalisateur, Une source pour les assoiffés (Криниця для спраглих) est censuré pendant plus de vingt ans[2]. C'est donc avec son troisième film, après La Nuit de la Saint-Jean (Вечер на Ивана Купала, 1968), L'Oiseau blanc marqué de noir (Білий птах з чорною ознакою, 1970) qu'il confirme son talent. Bien qu’ayant remporté la Médaille d'or au Festival de Moscou, en 1971, la distribution de ses films sera ensuite réduite à la baisse, sans doute pour leur « orientation jugée trop esthétisante et trop nationaliste »[3].

Sur un scénario de Sergueï Paradjanov, il réalise ensuite « un film étrange et contestataire »[4], Le Lac des cygnes - La Zone (Лебедине озеро. Зона, 1990), primé au Festival de Cannes 1990.

Sa dernière création, Une prière pour l'hetman Mazepa (Молитва за гетмана Мазепу) a été programmée hors-compétition au Festival de Berlin, 2002.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Youri Illienko a été marié à l'actrice russe et ukrainienne Larisa Kadochnikova (en) dont il divorce pour se remarier avec l'actrice Ludmila Fillipovna Efimenko (ru). Le couple a deux fils, l'acteur et homme politique Filipp (ru) et l'homme politique Andreï (ru).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique.

En tant que réalisateur
En tant que scénariste
En tant que chef opérateur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire du cinéma ukrainien (1896 - 1995), Lubomir Hosejko, Dié, 2001, (ISBN 978-2-908730-67-8), traduit en ukrainien en 2005 : (uk) Istoria Oukraïnskovo Kinemotografa, Kino-Kolo, Kiev, 2005, (ISBN 966-8864-00-X)
  • (uk) Kinosvit Iouria Illienka, Larissa Brioukhovetska, Kino-Teatr, Kiev, 2006, (ISBN 966-7944-93-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire du cinéma, Jean Loup Passek et collaborateurs, p. 338, Éditions Larousse, 1991, Paris, (ISBN 2-03-512307-0)
  2. (en)+(nl) Bron voor de dorstigen - Rodnik dlja zjazjdoesjtsjich (Bron voor de dorstigen) présentation du film sur le site du Festival international du film de Rotterdam.
  3. André Z. Labarrère, Atlas du cinéma, Paris, Le Livre de poche, coll. « Encyclopédies d'aujourd'hui », 2002 (ISBN 2-253-13015-X)
  4. biographie du réalisateur sur le site kinoglaz.fr.