Youlou Mabiala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Youlou Mabiala

Surnom YM, Le Prince
Naissance 6 mars 1947 (67 ans)
Drapeau de la République du Congo République du Congo, Linzolo
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, danseur
Genre musical rumba

Youlou Mabiala, surnommé « Le Prince » ou « YM » est un musicien brazza-congolais de rumba, né le 6 mars 1947 à Linzolo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Youlou Mabiala naît à Linzolo, dans la région du Pool, à une quarantaine de kilomètres de Brazzaville.

Il fait ses armes dans le groupe vocal « Les Mains blanches », avant d'intégrer « Les griots », un autre groupe vocal de Brazzaville.

En 1963, il est recruté dans le prestigieux TP OK Jazz de Léopoldville par Franco, au même moment que son compatriote Celi Bitsou. Dans cet orchestre, Il perfectionne son art grâce à la sollicitude des anciens Simaro et Vicky Longomba. Sa voix et son talent vocal deviennent alors un des atouts majeurs du groupe. À partir de 1966, il enregistre plusieurs chansons : Obimi mbwe, Babotoli ngai yo, Mpungu ya bolingo, Nakoluka yo ba nzela nioso, Dodo tuna motema, Nakopesa yo motema, Billy ya ba fiancées, dont certaines sont des tubes.

En 1972, il fait partie des musiciens qui quittent l'OK Jazz pour constituer l'orchestre Lovy du Zaïre, sous la direction de Vicky Longomba. L'aventure fait long feu et il monte en 1974 l'orchestre Somo-somo avec Jean Kwamy Munsi, Diatho Lukoki, Djuke, Master mwana Congo et Nona Simon.

En 1976, il revient au bercail. Il compose alors son plus grand succès dans OK Jazz : Kamikaze. Ses prestations dans d'autres succès de l'OK Jazz durant la période sont particulièrement remarquables (Bisalela, Radio-trottoir, Fariya).

En mai 1977, Youlou et Boyimbanda quittent OK Jazz. Avec Loko Massengo "Djeskain" de Sosoliso, ils montent à Brazzaville l'orchestre Les Trois Frères. Le hit de Youlou Koumbe koumbe constitue l'acte fondateur du nouvel ensemble. Le succès est tout de suite au rendez-vous. En quelques mois, Les Trois Frères s'imposent comme le groupe musical numéro un du Congo. L'année 1978 est l'occasion pour Youlou de larguer un nouveau hit : Saley. En dépit de la réussite artistique, les divergences apparaissent rapidement dans l'orchestre.

En 1980, il abandonne ses compagnons et crée le Kamikaze Loninguissa. La composition initiale du groupe est la suivante : Serge Lemvo, Pindou, Miguel, Bola Bolith et Sélé au chant; Lilas à la batterie; Augustin et Zinga à la section cuivre; Nona Simon au tumba; Kiala Don Joli à l'accompagnement; Loubamba Djaffar à la guitare basse; et Souza Vangu à la guitare solo. L'équipe se renouvellera au fil des ans.

Au cours de cette période, il s'initie à la guitare et élargit ainsi sa palette.

L'année 1980 ouvre la période la plus féconde de sa carrière. Les hits se succèdent : Nsona, Lili, Mbata, Mwana bitendi, Etabe mofude, Maka, Judoka, Mamou, Carte postale, Le corps refuse, 1x2=mabe, Loufoulakari, Mon avocat a voyagé...

À la fin de la décennie 1980, sa verve semble s'essouffler un peu. Le rythme de sortie des albums (2 à 3 par année) du Kamikaze se ralentit.

Au début des années 1990, la sortie de l'album Dona Beja, qui bénéficie de la collaboration Josky Kiambukuta, le vieux compagnon des années OK Jazz, le réconcilie avec son public.

Sa carrière connaît un nouveau départ après l'éclatement en 1994 de l'OK Jazz. Sollicité par la famille de Franco, il relance le groupe mythique en le fusionnant avec son propre Kamikaze. Parmi les albums enregistrés durant la période, Oleli, oleli (1996) est un incontestable succès. L'OK Jazz nouvelle formule s'installe comme une des valeurs sûres des deux rives du Congo.

Le 15 août 2004, au cours d'un spectacle donné à Pointe-Noire en l'honneur des hôtes de la Présidence de la République pour la fête de l'indépendance, Youlou s'effondre sur scène, victime d'un accident vasculaire cérébral. Après une hospitalisation de plusieurs mois au CHU de Brazzaville, il se rend en France, pour la suite de son traitement. Depuis, il est installé dans la banlieue parisienne et n'a pas renoué avec ses activités musicales.

Ses qualités vocales, sa fécondité et sa longévité font de Youlou Mabiala l'un des meilleurs représentants de l'école OK Jazz, avec Franco, Simaro, Josky et Madilu et le placent parmi les plus grands musiciens du Congo-Brazzaville.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums de Youlou Mabiala[modifier | modifier le code]

Voici les albums de Youlou Mabiala avec Kamikaze, puis OK Jazz.

Titre Année
Qui cherche qui? 2003
Infraction 1998
Oleli oleli 1996
Mwana ya luambo 1996
Et kamikaze loningisa 1995
The best of 1977 / 1985 1995
Dona beija 1991
Kamikaze Loningisa 1988
Mon Avocat a Voyagé 1986
5e Anniversaire 1985
1 x 2 = Mabe 1984
Karibu" 1984
Leo?? Utataaaya!!! 1984
100 % de pourcentage 1983
Etabe mofude 1983
Carte postale 1983
Judoka 1983
Mbata 1982
Youlou Mabiala et son orchestre Kamikaze 1982
Keba na matraque 1981

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jeannot Ne Nzau Diop © Le Potentiel 18.03.2004