Yossef Weiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Yossef Weiz

Yossef Weiz (יוסף וייץ) naît en 1890 en Russie et émigre en Palestine en 1908 durant la seconde vague d'Aliyah.

Après son arrivée en Palestine, Weiz passe d'implantation en implantation, en tant que membre du parti Hapoel Hatzaïr.

Après la Première Guerre mondiale, il est nommé responsable au KKL, dont il devient président à l'issue de la Guerre de 1948.

Il participe activement à l'achat de terres, et dans ces écrits, il décrit, quotidiennement, le processus d'assèchement du Lac de la Houla et de la Vallée de Héfer, et l'évolution du reboisement des Montagnes de Nazareth.

Partisan du concept d'un « transfert » de la population arabe autochtone en Palestine vers les pays arabes voisins, Weitz milita dès les années trente pour la mise en œuvre de ce projet.

Après la mort de son fils Yéhiam, Weiz lui consacre un livre retraçant sa vie et décrivant sa contribution dans la naissance de l'état. Yossef Weiz meurt en 1972.

En son souvenir une circonscription du Nord du pays porte le nom de "Maalé-Yossef" ainsi qu'un moshav dans le sud du pays qu'on a nommé Talmei Yosef.

Citations[modifier | modifier le code]

« Il doit être clair qu'il n'y a pas d'espace dans le pays pour deux peuples [...] Il n'y a pas d'autre moyen que de transférer les arabes d'ici vers les pays voisins, de les transférer tous »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benny Morris, The Birth of the Palestinian Refugee Problem 1947/1949, Cambridge University Press, 1987, p. 27