Yoshiyuki Sadamoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yoshiyuki Sadamoto

貞本・義行

Naissance 29 janvier 1962
Nationalité japonaise
Auteur

Œuvres principales

Première œuvre : 18R no taka

Autres ouvrages :

Yoshiyuki Sadamoto (貞本 義行, Sadamoto Yoshiyuki?), né le 29 janvier 1962 (52 ans) à Tokushima (actuellement Shūnan) dans la préfecture de Yamaguchi, est un illustrateur, auteur de bande dessinée japonaise et character designer japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Yoshiyuki Sadamoto est né le 29 janvier 1962 à Tokushima (actuellement Shūnan[pourquoi ?]) dans la préfecture de Yamaguchi, au sud du Japon. Il s'intéresse dès le collège à l'art et travaille afin d'intégrer une université d'art[réf. souhaitée]. Après avoir passé sa scolarité[Laquelle ?] à Tokushima, il part à Tokyo intégrer l’université Zōkei de Tōykō (en) où il fait des études de design industriel[réf. nécessaire]. Il souhaite alors retourner dans sa ville natale à la fin de ses études pour devenir professeur d'arts plastiques[réf. souhaitée].

Durant ses études, il fait quelques mangas afin de pouvoir se payer une moto[réf. nécessaire]. Ses mangas lui permettent de gagner[pas clair] le prix du meilleur mangaka débutant organisé par le magazine Weekly Shōnen Champion[1]. Il travaille également à mi-temps pour les studios d'animation avec d'autres membres du "club manga" de l'université comme Mahiro Maeda[réf. souhaitée]. Alors qu'il travaille comme animateur clé sur la série The Super Dimension Fortress Macross[Titre ?], il fait la rencontre de Hideaki Anno et de Hiroyuki Yamaga (en)[1], alors étudiants à l'Université d'Art d'Osaka. Avec ces-derniers et d'autres[Qui ?], Maeda et Sadamato participent au festival de Science-Fiction à Osaka en 1983, DAICON IV et réalise le court métrage d'ouverture de la convention qui est particulièrement remarqué[réf. nécessaire].

En 1984, il obtient son diplôme et intègre le studio d'animation Telecom Animation Film[réf. nécessaire]. Il est formé par le vétéran Yasuo Ōtsuka[réf. nécessaire]. Il travaille comme animateur-clé sur plusieurs projets[Lesquels ?] mais quitte finalement[pourquoi ?] Telecom pour le studio Gainax, fondé par Hideaki Anno à l'occasion du film Les Ailes d'Honnéamise. Il occupe alors pour la première fois le poste de character-designer[1], poste qu'il assumera pendant longtemps[C'est-à-dire ?] sur la plupart[Lesquels ?] des films et des séries produits par le studio. Il élabore notamment le chara-design de la série Neon Genesis Evangelion qui lui permet de faire connaître son travail hors des frontières du Japon[réf. souhaitée].

À partir de 1991, il recommence à travailler en tant que mangaka dans les magazines Newtype et Monthly Shōnen Ace où il pré-publie l'adaptation manga d'Evangelion[pas clair]. Il travaille également en tant qu'illustrateur[Où ?]. Il sort Alpha, son premier artbook[Quoi ?], et dessine plusieurs[combien ?] pochettes d'album (le cd best-of Anthology 1976-1996 du groupe rock japonais Moonriders mais également la pochette de l'album Pilgrim du célèbre guitariste anglais Eric Clapton)[réf. nécessaire].

Dans les années 2000, il participe à plusieurs projets[combien ?] extérieurs au studio Gainax : il est le chara-designer de la prolifique[pertinence contestée] franchise .hack et travaille également en tant que chara-designer sur les films[Lesquels ?] du réalisateur Mamoru Hosoda.

Il réside actuellement à Takahama[Depuis quand ?] dans la préfecture d'Aichi. Il s'est marié[Quand ?] avec la mangaka Mako Takaha[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Final Stretch - 1 chapitre, Lonely lonesome night - 1 chapitre, Crazy rider - 1 chapitre
  • 1982 : 18R no taka - 4 chapitres
  • 1991-1992 : Route 20 - 5 chapitres
  • 1994 : Kotou no oni - 2 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 1995-en cours : Neon Genesis Evangelion - 14 volumes
  • 1997 : Dirty work - 1 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 2000 : System of romance - 1 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 2007-2008 : Archaic smile - 3 chapitres (avec Mako Takaha)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • 2002-2005 : .hack (cinq jeux) - Chara-designer
  • 2006-2008 : .hack//G.U. (trois jeux) - Supervision du design

Artbook[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Yoshiyuki Sadamoto : Rétrospective de 30 ans de carrière ! », sur gainax.fr (lien mort, voir le cache de google)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 254-257

édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)