Yoshiyuki Sadamoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yoshiyuki Sadamoto
貞本・義行
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Naissance 29 janvier 1962
Mangaka
Première œuvre 18R no taka

Yoshiyuki Sadamoto (貞本 義行, Sadamoto Yoshiyuki?), né le 29 janvier 1962 (52 ans) à Tokushima (actuellement Shūnan) dans la préfecture de Yamaguchi, est un illustrateur, auteur de bande dessinée japonaise et character designer japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Yoshiyuki Sadamoto est né le 29 janvier 1962 à Tokushima (actuellement Shūnan[Pourquoi ?]) dans la préfecture de Yamaguchi, au sud du Japon. Il s'intéresse dès le collège à l'art et travaille afin d'intégrer une université d'art[réf. souhaitée]. Après avoir passé sa scolarité[Laquelle ?] à Tokushima, il part à Tokyo intégrer l’université Zōkei de Tōykō (en) où il fait des études de design industriel[réf. nécessaire]. Il souhaite alors retourner dans sa ville natale à la fin de ses études pour devenir professeur d'arts plastiques[réf. souhaitée].

Durant ses études, il fait quelques mangas afin de pouvoir se payer une moto[réf. nécessaire]. Ses mangas lui permettent de gagner[pas clair] le prix du meilleur mangaka débutant organisé par le magazine Weekly Shōnen Champion[1]. Il travaille également à mi-temps pour les studios d'animation avec d'autres membres du "club manga" de l'université comme Mahiro Maeda[réf. souhaitée]. Alors qu'il travaille comme animateur clé sur la série The Super Dimension Fortress Macross[Titre ?], il fait la rencontre de Hideaki Anno et de Hiroyuki Yamaga (en)[1], alors étudiants à l'Université d'Art d'Osaka. Avec ces-derniers et d'autres[Qui ?], Maeda et Sadamato participent au festival de Science-Fiction à Osaka en 1983, DAICON IV et réalise le court métrage d'ouverture de la convention qui est particulièrement remarqué[réf. nécessaire].

En 1984, il obtient son diplôme et intègre le studio d'animation Telecom Animation Film[réf. nécessaire]. Il est formé par le vétéran Yasuo Ōtsuka[réf. nécessaire]. Il travaille comme animateur-clé sur plusieurs projets[Lesquels ?] mais quitte finalement[Pourquoi ?] Telecom pour le studio Gainax, fondé par Hideaki Anno à l'occasion du film Les Ailes d'Honnéamise. Il occupe alors pour la première fois le poste de character-designer[1], poste qu'il assumera pendant longtemps[C'est-à-dire ?] sur la plupart[Lesquels ?] des films et des séries produits par le studio. Il élabore notamment le chara-design de la série Neon Genesis Evangelion qui lui permet de faire connaître son travail hors des frontières du Japon[réf. souhaitée].

À partir de 1991, il recommence à travailler en tant que mangaka dans les magazines Newtype et Monthly Shōnen Ace où il pré-publie l'adaptation manga d'Evangelion[pas clair]. Il travaille également en tant qu'illustrateur[Où ?]. Il sort Alpha, son premier artbook[Quoi ?], et dessine plusieurs[Combien ?] pochettes d'album (le cd best-of Anthology 1976-1996 du groupe rock japonais Moonriders mais également la pochette de l'album Pilgrim du célèbre guitariste anglais Eric Clapton)[réf. nécessaire].

Dans les années 2000, il participe à plusieurs projets[Combien ?] extérieurs au studio Gainax : il est le chara-designer de la prolifique[pertinence contestée] franchise .hack et travaille également en tant que chara-designer sur les films[Lesquels ?] du réalisateur Mamoru Hosoda.

Il réside actuellement à Takahama[Depuis quand ?] dans la préfecture d'Aichi. Il s'est marié[Quand ?] avec la mangaka Mako Takaha[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Animation[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Final Stretch - 1 chapitre, Lonely lonesome night - 1 chapitre, Crazy rider - 1 chapitre
  • 1982 : 18R no taka - 4 chapitres
  • 1991-1992 : Route 20 - 5 chapitres
  • 1994 : Kotou no oni - 2 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 1995-en cours : Neon Genesis Evangelion - 14 volumes
  • 1997 : Dirty work - 1 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 2000 : System of romance - 1 chapitre (avec Mako Takaha)
  • 2007-2008 : Archaic smile - 3 chapitres (avec Mako Takaha)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • 2002-2005 : .hack (cinq jeux) - Chara-designer
  • 2006-2008 : .hack//G.U. (trois jeux) - Supervision du design

Artbook[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Yoshiyuki Sadamoto : Rétrospective de 30 ans de carrière ! », sur gainax.fr (lien mort, voir le cache de google)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(ja+en+de+fr) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 254-257

édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)